• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Jules Hardouin-Mansart

Informations biographiques

Nom: Jules Hardouin-Mansart
Né(e) le 16 avril 1646 à , Ile-de-France, France, Europe
Décédé(e) le 11 mai 1708 à , Yvelines (78), Ile-de-France, France, Europe
Arrière-neveu de
Beau-frère de
Collaborateur de
Cousin de
Elève de
Enseignant de , ,
Grand-père de ,
Oncle de

Notes & remarques

Cousin de Pierre Delisle, architecte
Sa cousine, Maire Delisle, soeur de Pierre Delisle, est mariée à Jacques IV Gabriel.

Ouvrages et projets

Biographie de Wikipédia

Jules Hardouin-Mansart, comte de Sagonne (1699), né le 16 avril 1646 à Paris et mort le 11 mai 1708 à Marly-le-Roi, est un architecte français. Il fut premier architecte du roi Louis XIV et surintendant des bâtiments du roi.

Il est le petit-neveu de l'architecte François Mansart.

Biographie

Il est formé par Libéral Bruant. Il construit le petit château de Val (1674) et gagne l'estime du roi Louis XIV après avoir dessiné les plans du château de Clagny, destiné à la maîtresse favorite du roi, Madame de Montespan. Il devient architecte ordinaire en 1675 et entre à l'Académie royale d'architecture. Premier architecte du roi en 1681, il est nommé intendant général des bâtiments du roi en 1685.

A la mort de Charles Le Brun en 1690, Jules Hardouin-Mansart, qui venait d’achever le dôme de l'Hôtel des Invalides, devient inspecteur général des bâtiments du roi en 1691. Il appela auprès de lui Charles de La Fosse en 1692, le logea dans sa maison, et lui demanda des esquisses pour la décoration des Invalides. Celui-ci peignit à fresque l’intérieur du dôme de 1702 à 1706.

Il devient surintendant des bâtiments du roi en 1699. Il avait été anobli par Louis XIV en 1682, mais il n'avait pour tout titre que celui d'écuyer, car il n'avait pas de terre titrée. En 1699 il peut acquérir le comté de Sagonne en Bourbonnais (pour 130 000 livres) et faire valoir son titre de comte.

Jules Hardouin-Mansart épousa le 3 février 1668 Anne Bodin (1646-1738) dont il eut cinq enfants :

  • Catherine-Henriette (1673-1748), qui épousa en 1693 Claude Lebas de Montargis (1659-1741), marquis du Boucher-Valgrand, riche trésorier de l'extraordinaire des guerres ;
  • Louis (1674-1681) ;
  • Julie- Andrée- Anne (1676-1677) ;
  • Catherine (1673-1702), qui épousa en 1699 Vincent Maynon (1668- 1736) ;
  • Jacques (1677-1762), comte de Sagonne, qui épousa Madeleine Bernard (1684-1716), fille du financier Samuel Bernard. Il se remaria en 1726 avec Guillemette dite Madeleine d'Hugueny, avec qui il avait eu cinq enfants doublement adultérins — elle était elle-même mariée — dont les deux architectes Jean Mansart de Jouy (1705-1783) et Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne (1711-1778).

Mansart mourut en 1708.

Principales réalisations

  • 1669 : Mairie de Nemours, France (ancien couvent de la congrégation Notre-Dame )
  • 1669: Le Petit Hôtel de Conti, dans l'enceinte de la Monnaie de Paris à Paris 6e (première œuvre connue de J. Hardouin-Mansart)
  • 1674-1677 : Le château de Val
  • 1675-1683 : Le château de Clagny, à Versailles
  • 1676 : L'hôtel de ville d'Arles
  • 1676 : Le château de la Chaize (Odenas)
  • 1676-1680 : Le Pavillon de Manse, à Chantilly
  • 1677-1699 : La place Vendôme, à Paris, (nommée à l'époque place des Conquêtes)
  • 1676-1706 : Une partie de l'hôtel des Invalides à Paris, en particulier l'église du Dôme et l'église Saint-Louis-des-Invalides
  • 1677-1679 : Palais épiscopal, à Castres
  • 1679-1684 : Le château de Marly, à Marly-le-Roi
  • Au château de Versailles :
    • 1677 : Le bosquet des Dômes
    • 1678 à 1684 : La galerie des Glaces
    • 1679-1689 : La façade côté parc, les ailes de retrait du nord et du midi
    • 1684-1686 : La Petite et la Grande Écurie, la nouvelle orangerie
    • 1687 : Le Grand Trianon
    • 1698-1710 : La chapelle royale
  • 1698-1710 : l'église Notre-Dame de Versailles
  • 1680 : modification du château de Saint-Germain-en-Laye
  • 1681 : Hôtel de Beauvillier à Versailles (lire)
  • 1682 : Hôtel Colbert de Croissy à Versailles (lire)
  • 1682-1684 : Le château de Dampierre, à Dampierre-en-Yvelines
  • 1683 : Hôtel de Chevreuse à Versailles (lire).
  • 1684 : Achèvement de la chapelle du château de Chambord
  • 1685 : Le château de Boury, à Boury-en-Vexin
  • 1685 : La restauration du palais des ducs de Bourgogne, à Dijon
  • 1686 : La place des Victoires, à Paris
  • 1686 : L'orangerie du château de Sceaux
  • 1686 : La Maison Royale de Saint-Louis, à Saint-Cyr-l'École
  • 1687-1692 : Les plans de l'église Notre-Dame de l'Assomption, à Chantilly
  • 1688-1689: L'église Saint-Vigor de Marly-le-Roi
  • 1694 : Les plans du château de L'Isle dans le canton de Vaud
  • 1695-1708 : Reconstruction en style gothique, à Poissy, de l'église Saint-Louis, frappée par la foudre
  • 1698-1704 : Embellissement du château de Meudon pour le Grand Dauphin
  • 1698 : Le château de Vanves, actuel pavillon administratif du lycée Michelet
  • 1701-1703 : Reconstruction de l'hôtel de ville de Lyon, détruit par un incendie
  • 1701-1722 : L'église Saint-Roch, à Paris
  • Et aussi :
    • Le parc du château d'Écouen
    • Le château de Boufflers
    • La chapelle du château de Serrant, à Saint-Georges-sur-Loire
    • Le château de l'Étang, à Audigny

Iconographie

Une médaille à l'effigie de Jules Hardouin-Mansart a été exécutée par le graveur Jérôme Roussel en 1702. Un exemplaire en est conservé au musée Carnavalet (ND 569).

Une médaille posthume a été réalisée par le graveur Masson en 1817. Un exemplaire en est également conservé au musée Carnavalet (ND 378).

Texte tiré de l'article Wikipédia "Jules Hardouin-Mansart" et modifié le 22 juillet 2019 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Publicité

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1000164
  • Publié(e) le:
    09.05.1999
  • Modifié(e) le:
    22.07.2014