• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Ingénieur civil américain né en Allemagne connu surtout pour ses ponts suspendus.

Informations biographiques

Nom: John A. Roebling
Nom complet: John August Roebling
Né(e) le 12 juin 1806 à , Unstrut-Hainich-Kreis, Thuringe, Allemagne, Europe
Décédé(e) le 22 juillet 1869 à , New York, New York, États-Unis, Amérique du Nord
Beau-père de
Père de
Lieu(x) d'activité:
1830

Départ l'Allemagne pour les Etats-Uins avec un groupe de colons allemands pour vivre dans une commune idéale

1831

Arrive à Philadelphie;
s'installe à Saxonburg, Pennsylvanie;
Travaille comme ingénieur pour les réseaux d'eau et chemins de fer

1841

Commence la manufacture de câbles à Saxonburg

1844 - 1845

Répare un pont-canal sur l'Allegheny à Pittsburgh

1849

Compagnie de câble Roebling à Trenton, New Jersey

1850

Propose une câble transatlantique pour améliorer la communication entre l'Europe et l'Amérique

1867

Construction du Pont de Cincinnati et Covington se termine

1869

Construction du pont sur le East River (pont de Brooklyn) commence, dans un accident de bâteau le pieds de Roeblig est séverement blésé, il meurt de tétanos

Ouvrages et projets

Biographie de Wikipédia

John Augustus Roebling (Johann August Röbling), né le 12 juin 1806 à Mühlhausen et mort le 22 juillet 1869 à New York est un ingénieur civil américain de naissance allemande, connu pour ses ponts suspendus à des câbles d'acier.

Biographie

Formé dans les écoles publiques de sa ville natale et à l'école polytechnique royale de Berlin il étudie l'architecture et l'ingénierie, la construction de ponts, l'hydraulique, les langues et la philosophie — à Berlin, il suit notamment les cours du philosophe Hegel. Diplômé en 1826, Roebling quitte l'Allemagne, en 1831, avec son frère Karl pour fuir l'insécurité générale et l'oppression en Europe. Le 28 octobre 1831, les deux frères et une poignée de gens les accompagnant dans leur voyage acquièrent 1 582 acres (6,4 km2) de terres dans le Comté de Butler, Pennsylvanie et créent la colonie de Saxonburg.

Son premier travail d'ingénieur sur le sol américain a été d'améliorer la navigation fluviale et de construire des canaux. Durant trois ans, il inspecte les lignes de chemin de fer traversant les montagnes Allegheny, d'Harrisburg à Pittsburgh pour l'État de Pennsylvanie. En 1841, dans son atelier de Saxonburg, il invente les câbles en acier qui sont la base de son succès commercial et qui seront utilisés dans tous ses plans de ponts. Ayant toujours été fasciné par l'idée de ponts suspendus, il a écrit sa thèse sur le sujet.

En 1844, Roebling remporte l'appel d’offre pour remplacer un aqueduc en bois à travers la rivière Allegheny. Son projet comporte sept arches de 163 pieds, chacun consistant en un tronc de bois supporté par un câble en acier de chaque côté. Que ce projet soit couronné de succès lui a été une grande satisfaction car de nombreux ingénieurs doutaient de la possibilité d'aqueduc suspendu.

En 1845, Roebling construit un pont suspendu sur la rivière Monongahela à Pittsburgh. En 1848, il entreprend la construction de quatre aqueducs suspendus sur le canal Delaware et Hudson. À la même époque, il emménage à Trenton dans le New Jersey.

Son projet suivant porte sur un pont de chemin de fer reliant le New York Central et le Great Western Railway au Canada au-dessus de la rivière Niagara. Les travaux commencent en 1851 et durent quatre ans. L'ouvrage, long de 825 pieds, est soutenu par quatre câbles de dix pouces, supportant un tablier à double niveau : un pour les véhicules, l'autre pour le trafic ferroviaire.

Pendant la construction du pont du Niagara, Roebling entreprend un autre pont ferroviaire suspendu sur le Kentucky entre Cincinnati et Chattanooga, pont d'une arche de 1224 pieds. Mais alors que les tours de pierre sont achevées, les câbles et le matériel de la superstructure livrés, la compagnie de chemin de fer fait faillite et le pont ne sera jamais achevé.

En 1858, Roebling commence un autre pont suspendu à Pittsburgh, de 1030 pieds de long, divisés en deux arches de 344 pieds et deux autres de 171.

Les débuts de la guerre de Sécession entravent son travail. En 1863, des travaux sur le pont de Cincinnati reprennent après une longue interruption due à des problèmes financiers. Le pont est achevé en 1867.

En 1867, Roebling fait les plans du pont de Brooklyn sur l'East River à New York. Alors qu'il supervise la construction de celui-ci, un ferry lui écrase le pied. Un fois ses orteils blessés amputés, il a refusé tout traitement médical autre que l’hydrothérapie. Son état s’est détérioré, et il est mort, 24 jours plus tard, du tétanos, chez son fils, rue Hicks, à Brooklyn Heights.

Son fils Washington Roebling continue son œuvre, et son arrière-petit-fils Donald Roebling a été un philanthrope et un inventeur réputé.

Réalisations

  • 1844 Allegheny Aqueduct Bridge Pittsburgh, Pennsylvanie
  • 1846 Smithfield Street Bridge Pittsburgh, Pennsylvanie
  • 1848 Lackawaxen Aqueduct
  • 1849 Roebling's Delaware Aqueduct
  • 1850 High Falls Aqueduct
  • 1850 Navaro Aqueduct
  • 1854 Niagara Falls Suspension Bridge
  • 1859 Allegheopy Bridge
  • 1867 John A. Roebling Suspension Bridge
  • 1869 Waco Suspension Bridge 475 foot span Waco
  • 1883 Brooklyn Bridge, New York

Brevets

  • United States Patent and Trademark Office, Apparatus for passing suspension-wires for bridges across rivers, etc., US Patent no 4945, donnée à J. A. Roebling, de Pittsburgh, Pennsylvanie, le 27 janvier 1847

Texte tiré de l'article Wikipédia "John Augustus Roebling" et modifié le 22 juillet 2019 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Bibliographie

  1. Roebling, John A. / Roebling, Iris (2006): Tagebuch meiner Reise von Mühlhausen in Thüringen über Bremen nach den Vereinigten Staaten im Jahre 1831. Mitteldeutscher Verlag, Halle/Saale (Allemagne), ISBN 978-3-89812-388-4.
  2. Roebling, John A. (1869): Long and short span railway bridges. D. Van Nostrand, New York (États-Unis), pp. 2.
  3. Roebling, John A. (1867): New York Bridge Company, on the proposed East River bridge. Daily Eagle Print, New York (États-Unis), pp. 48.
  4. Roebling, John A. (1856): Memoir of the Niagara Falls Suspension and Niagara Falls International Bridge. Londres (Royaume-Uni).
  5. Roebling, John A. (1855): Final Report of John A. Roebling, civil engineer, to the presidents of the Niagara Falls suspension and Niagara Falls international bridge companies. Steam Press of Lee, Mann & Co., Rochester (États-Unis).

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1000030
  • Publié(e) le:
    02.01.1999
  • Modifié(e) le:
    22.07.2014