0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Autre nom(s): Aérodynamique Eiffel
Achèvement: 1912
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Soufflerie

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 67 rue Boileau
Coordonnées: 48° 50' 32.35" N    2° 15' 46.92" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1882 — 1886

Début des travaux du canal de Panama.
Le projet de Ferdinand de Lesseps de canal à niveau va vite apparaître comme une utopie. Léon Boyer, l'ingénieur des Ponts et Chaussées qui avait travaillé avec Gustave Eiffel au viaduc de Garabit meurt de fièvre jaune cinq mois après son arrivée à la direction des travaux du canal. Il est remplacé par Philippe Bunau-Varilla.

nuit du 26 janvier 1884
— 27 janvier 1884

Une tempête précipite dans la vallée le viaduc d'Evaux sur la Tardes qui était en cours de lançage.
La responsabilité de l'entreprise Eiffel n'est pas mise en cause.

1886

Philippe Bunau-Varilla demande à Gustave Eiffel d'étudier un projet de canal doté d'écluses de 15 mètres de dénivellation.
A ce moment de la construction du canal, 1,5 milliards de francs de l'époque ont été engloutis par la Compagnie du Canal interocéanique dont la moitié dans les travaux.
La compagnie va solliciter officiellement la participation d'Eiffel qui «présente d'exceptionnelles garanties» selon sa propre expression. Le nom d'Eiffel étant connu, cela devait aussi faciliter les souscriptions des nouveaux emprunts indispensables.

1 janvier 1887
— 31 mars 1889

Réalisation de la Tour Eiffel.
Pour les études de la tour, les effets du vent représentent une des actions la plus importante sur la structure. Il manque au moment de sa conception:
- des données météorologiques sur la vitesse maximale du vent 300 mètres au-dessus du Champs-de-Mars par rapport à celle mesurée au sol,
- des mesures aérodynamiques sur les coefficients de résistance au vent des membrures métalliques suivant leurs formes.
Ces manques vont amener Eiffel à s'intéresser à l'aérodynamique.

8 janvier 1887

Signature d'une convention entre Edouard Lockroy pour l'Etat, Eugène Poubelle, préfet de la Seine, et Gustave Eiffel. Gustave Eiffel agit en son nom propre et il sera le seul responsable de l'opération.
La convention indique que "pour prix des travaux, il est accordé en paiement à M. Eiffel une somme de 15 cent mille francs et la jouissance de l'exploitation de la Tour pendant l'année de l'Exposition et pendant les vingt années qui suivront à dater du premier janvier 1890". La Ville de Paris est propriétaire de la tour.

10 décembre 1887

Après des hésitations, Gustave Eiffel accepte de signer le contrat de fourniture de dix écluses nécessaires à la construction du canal pour un prix de 125 millions de francs et qui devait lui laisser 25% de bénéfices.
A l'époque, le chiffre d'affaires total qu'il avait réalisé n'était que de 70 millions de francs pour 80 000 tonnes de charpentes métalliques.
Devant le risque qu'il prend, il obtient de la compagnie d'importants avantages financiers et de solides garanties en contrepartie. Ils lui permettent d'encaisser son bénéfice dès le commencement des travaux.

4 février 1889

A la suite de l'échec d'une dernière souscription d'emprunt, la Compagnie du Canal interocéanique est mise en liquidation.
L'importance de la faillite de la Compagnie, le nombre de petits porteurs lésés, les irrégularités de gestion vont entraîner la justice à s'intéresser à la Compagnie.

août 1889

Eleuthère Mascart, le premier directeur du Bureau Central Météorologique de France fait installer, avec l'autorisation de Gustave Eiffel, une petite station d'observation en haut de la tour Eiffel. Eiffel va financer les premières stations météorologiques dans ses propriétés.

Eiffel va progressivement s'intéresser aux études sur la température, l'humidité, la direction du vent, la pluie, la nébulosité, la neige, la grêle,... et aux systèmes de relevé et d'acquisition de données.

novembre 1892

Lesseps père et fils, des administrateurs de la Compagnie et Gustave Eiffel sont inculpés à la suite du scandale de la mise en faillite de la Compagnie de Panama.
L'inculpation de Gustave Eiffel vient du reproche qu'on lui fait de s'être enrichi dans cette affaire. Pourtant il n'avait fait que signer un contrat qui lui était très avantageux, mais cela correspondait au prix du risque: dans la même période il devait construire la Tour Eiffel et les portes des premières écluses dans un délai très court.
L'arrêt prématuré des travaux a été avantageux pour lui puisqu'on lui a payé des avances supérieures aux travaux qui ont été effectués:
- 69 millions de francs ont été payés par la Compagnie de Panama à Eiffel mais 3 mil lions ont été remboursés au liquidateur,
- il reconnaît un bénéfice net de 15 millions, et 19 millions en tenant compte du bénéfice de l'usine de Levallois-Perret sur les matériaux,
- l'expert pour la liquidation chiffre ce bénéfice à 23,5 millions.
Cette inculpation atteint Gustave Eiffel dans son honneur et ternit la gloire qu'il avait acquise.

19 janvier 1893

Début du procès des membres de la Compagnie de Panama et de Gustave Eiffel. Le même jour, il démissionne de la présidence de son entreprise.

1 mars 1893

Au cours de l'assemblée générale de la Compagnie des Etablissements Eiffel, Gustave Eiffel demande «expressément à ce que son nom disparaisse de la désignation de la Société» pour la protéger des suites pouvant résulter de sa condamnation.
La société prend alors le nom de Société de construction de Levallois-Perret.
Gustave Eiffel va être condamné à deux ans de prisons et à 2000 francs d'amende.
La cour de Cassation va casser l'arrêt du tribunal en invoquant la prescription des faits reprochés. Fin de toutes les poursuites.
Gustave Eiffel qui a une fortune personnelle importante va alors décider de se consacrer à la recherche scientifique.

1907 — 1912

Gustave Eiffel fait publier chaque année un atlas sur les données météorologiques observées. Cependant, il va arrêter cette publication car trop contraignante et il veut se concentrer sur l'étude de la résistance de l'air.

Intervenants

Conception

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20047986
  • Publié(e) le:
    26.08.2009
  • Modifié(e) le:
    30.07.2014