0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations biographiques

Nom: Robert Stephenson
Né(e) le 16 octobre 1803 à , Northumberland, North East England, Angleterre, Royaume-Uni, Europe
Décédé(e) le 12 octobre 1859 à , Tyne and Wear, North East England, Angleterre, Royaume-Uni, Europe
Collaborateur de
Fils de
1820

Etudie pendant un an et demie à l'Université d'Endinburgh

1822

Apprenti dans la compagnie de locomotives de son père

jusqu'en 1827

Voyage à travers les Etats-Unis puis travaille pour les chemins de fer Stockton-Darlington et Manchester-Liverpool

1833 - 1835

Construction de la ligne de chemins de fer London-Birmingham, inclus Euston Square Station à Londres;
Ingénieur en chef de la Chester and Holyhead Railway Company;
Consultant pour la construction de chemins de fer en Belgique, Suède, Suisse, Danemark, Allemagne

Ouvrages et projets

Biographie de Wikipédia

Robert Stephenson est un ingénieur civil britannique, membre de la Royal Society (16 octobre 1803 - 12 octobre 1859). Fils unique de George Stephenson, le célèbre créateur des chemins de fer et des locomotives, il collabora à de nombreuses réalisations souvent attribuées à son père seul. Parrain de Lord Robert Stephenson Smyth Baden-Powell of Gilwell (1857–1941), le fondateur du scoutisme.

Les débuts du chemin de fer

Après des études à la Bruce Academy de Newcastle-upon-Tyne, un apprentissage chez Nicolas Wood, directeur de la Killingworth Colliery, et un moment passé à l'Université d'Édimbourg, Robert vint à travailler avec son père à ses projets de construction de chemins de fer, à commencer par la ligne de Stockton à Darlington. En 1823, Robert fonda une compagnie en association avec son père et Edward Pease (1767-1858) pour la construction de locomotives : la société « Robert Stephenson and Company » construisit une part importante des locomotives du monde entier et survécut jusqu'au milieu du XXe siècle. L'usine originale existe toujours, Forth Street à Newcastle : elle est aujourd'hui le « Robert Stephenson Centre ».

Robert sut tirer profit du concours de Rainhill le 4 octobre 1829, où la locomotive «rocket» de Stephenson démontra ses qualités et l'emporta sur toutes les autres. À la suite de ce succès, la compagnie continua la construction des locomotives pour le Liverpool and Manchester Railway et d'autres lignes, dont le Leicester and Swannington Railway.

En 1833, Robert fut élevé au poste de chef ingénieur à la compagnie du London and Birmingham Railway, la première ligne principale à pénétrer dans Londres, constituant la section initiale de la West Coast Main Line. La ligne posa un certain nombre de défis d'ingénierie civile, comme le tunnel de Kilsby, et fut achevée en 1838. Stephenson fut directement responsable des travaux du tunnel de Primrose Hill, qui fut percé par la technique des puits de mines.

Les premières locomotives ne pouvaient gravir la côte de Euston Station à Chalk Farm, ce qui amena Stephenson à imaginer un système de traction par chaînes mues par une machine à vapeur fixe («The Roundhouse», la Rotonde). Cette impressionnante construction subsiste de nos jours : elle est devenue une maison des Arts.

Il est le créateur de la première ligne Bruxelles-Malines, inaugurée le 6 mai 1835.

Des ponts célèbres

Il construisit une quantité de ponts célèbres :

  • le High Level Bridge à Newcastle-upon-Tyne
  • la partie en fer forgé du pont Britannia, sur le détroit de Menai
  • le « Conwy railway bridge » entre Llandudno Junction and Conwy, Pays de Galles
  • le viaduc d'Arnside, en Cumbrie
  • le « Royal Border Bridge » à Berwick-upon-Tweed
  • le « Sutton Bridge » (1850), pont rail-route sur la rivière Nene, dans le Lincolnshire
  • le pont Victoria (1854-59), au-dessus du fleuve Saint-Laurent, à Montréal, Canada

Une des rares erreurs de Robert Stephenson fut la conception du pont sur la Dee, à Chester, qui s'effondra sous un train en 1847.

Carrière et honneurs

Il fut député conservateur au parlement de 1847 jusqu'à sa mort et président de l'Institut d'ingénierie civile en 1855. Il est enterré à l'abbaye de Westminster.

Bien qu'officiellement rivaux, Robert Stephenson et Isambard Kingdom Brunel se lièrent d'amitié, s'apportant aide mutuelle en de nombreuses occasions et sur de multiples projets.

Le « Stephenson Railway Museum », à North Shields, doit son nom à George et Robert Stephenson.

Texte tiré de l'article Wikipédia "Robert Stephenson" et modifié le 22 juillet 2019 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Bibliographie

  1. Zhang, Limao / Li, Yan / Stephenson, Robert / Ashuri, Baabak (2018): Valuation of energy efficient certificates in buildings. Dans: Energy and Buildings, v. 158 (janvier 2018), pp. 1226-1240.

    https://doi.org/10.1016/j.enbuild.2017.11.014

  2. Stephenson, Robert (1821): Description of Bridges of Suspension. Dans: Edinburgh Philosophical Journal, v. 5, n. 10 (octobre 1821), pp. 237-256.

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1000036
  • Publié(e) le:
    02.01.1999
  • Modifié(e) le:
    22.07.2014