• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Autre nom(s): Barrage de Donzère-Mondragon
Début des travaux: 1948
Achèvement: 25 octobre 1952
Etat: en service

Type de construction

Prix et distinctions

1992 inscription  

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Contient le/la:
  • Canal de Donzère
Fait partie de:
Coordonnées: 44° 18' 13.03" N    4° 44' 33.19" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

capacité de génération électrique 354 MW
production annuelle moyenne 2 140 000 000 kWh

Extrait de la Wikipédia

Le barrage de Donzère-Mondragon (ou barrage André-Blondel) est un barrage hydroélectrique situé sur un canal parallèle au Rhône dans le sud de la France. Construit entre 1948 et 1952, sur le canal de Donzère-Mondragon, à Bollène (Vaucluse), il est doté d'une écluse pour permettre son franchissement aux bateaux. Conçu par l’architecte Théodose Sardnal, il fut inauguré le 25 octobre 1952 par le Président de la République française Vincent Auriol, et inscrit au titre des Monuments historiques le 4 juin 1992.

Caractéristiques

Avec une puissance de 348 mégawatts, et une capacité de production annuelle de 2 140 gigawatts-heures, il est le plus productif du Rhône et assure 13 % de la production hydroélectrique de la Compagnie nationale du Rhône, soit environ la consommation annuelle de Lyon.

La puissance de 348 mégawatts de la centrale est répartie sur six alternateurs de 59 mégawatts chacun, entraînés par des turbines Kaplan avec un débit maximum turbinable de 1 980 m3/s.

La tension des alternateurs est de 10 500 V, élevée à 220 000 V par les transformateurs électriques de la CNR.

L'écluse de Bollène assure le passage des bateaux "à travers" le barrage. Cette écluse est celle dont la hauteur entre l'aval et l'amont est la plus grande de France : 23 mètres.

Accident du 2 février 1998

Le 2 février 1998 à 12h45 une vague meurtrière submerge l'écluse de Bollène, un accident peu ordinaire eut lieu : alors qu'un bateau était dans le sas de l'écluse pour la remonter, la porte amont s'est brusquement ouverte provoquant une vague déferlante dans le sas. Le couple de mariniers présent à bord de l'Arlate (1 200 t) a été emporté et la femme s'est noyée ; le bateau a coulé. La porte aval a résisté au choc, sans quoi, l’écluse devenant passante, la centrale nucléaire du Tricastin (4 réacteurs de 900 MW chacun) eût risqué d'être privée de refroidissement, sa prise d'eau se trouvant à 2 km en amont de l'écluse.

Libre circulation de la faune du Rhône

Une passe à poissons a été aménagée sur un côté du barrage pour permettre à la faune du Rhône de passer le barrage dans les deux sens.

Texte tiré de l'article Wikipédia "Barrage de Donzère-Mondragon" et modifié le 22 février 2021 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Intervenants

Maître d'ouvrage
Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20006329
  • Publié(e) le:
    17.10.2002
  • Modifié(e) le:
    22.02.2021