• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Pont de Tancarville

Informations générales

Début des travaux: 16 novembre 1955
Achèvement: 2 juillet 1959
Etat: en service

Type de construction

Structure: Pont suspendu
Fonction / utilisation: Pont routier (pont-route)
Matériau: Pont en acier

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Franchit le/la:
  • Seine
Coordonnées: 49° 28' 35.07" N    0° 27' 39.00" E
Coordonnées: 49° 27' 55.73" N    0° 28' 19.44" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

pont principal
longueur 960 m
hauteur au dessus de l'eau / fond de vallée 50.85 m
longueur des travées du pont principal 176 m - 608 m - 176 m
pylônes hauteur du pylône 123 m
tablier largeur de la poutre 12.50 m
viaduc d'accès
longueurs des travées 8 × 50.00 m

Coût

coût de construction ca. Franc Français 9 000 000 000

Matériaux

câbles fils d'acier
piles béton armé
pylônes béton armé
treillis de la poutre acier
tabliers des viaducs d'accès béton préfabriqué et précontraint
mouillages béton armé

Chronologie

1933

La Chambre de Commerce du Havre demande la mise à l'étude du pont de Tancarville.

27 novembre 1935

Le Service Central d'Études Techniques remet l'avant-projet. Il s'agit d'u pont à une seule travée suspendue.

28 novembre 1935

La Chambre de Commerce du Havre demande à l'État la concession de la construction du pont et de son exploitation avec le droit de percevoir des péages.

11 décembre 1940

Loi de déclaration d'utilité publique.

2 novembre 1945

Validation de la déclaration d'utilité publique par ordonnance.

27 février 1947

Renouvellement de la demande de concession par la Chambre du Commerce du Havre.

15 avril 1948

Deuxième renouvellement de la demande de concession par la Chambre du Commerce du Havre.

18 décembre 1950

Signature du Cahier des Charges de la concession à la Chambre de Commerce du Havre de la construction et de l'exploitation du Pont de Tancarville et de la convention de concession par le Ministre des Travaux Publics et le Président de la Chambre de Commerce du Havre.

17 mai 1951

Ratification par le parlement de la convention de concession. La loi du 30 juillet 1880 interdisait – sans cette nouvelle loi – la construction de ponts à péages sur les routes nationales.

novembre 1951

Lancement du concours international.

6 août 1952

Ouverture des plis soumis par 23 groupements dont 12 français, 9 allemands ou à prédominance allemande, 1 USA, 1 anglais.

12 décembre 1953

La Commission de Concours décide de retenir un projet de pont suspendu à trois travées avec fixation des câbles porteurs sur les poutres de rigidité au milieu de la travée centrale et attache des poutres de rigidité sur le massif d'ancrage rive gauche.

mars 1954

Établissement d'un avant-projet par les bureaux d'études des entreprises retenues sous la direction de M. Robinson.

14 juin 1954

La Commission de Concours termine ses études et propose à la Chambre du Commerce du Havre de retenir le projet qui a été réalisé.

6 juillet 1954

La Chambre du Commerce du Havre approuve les propositions de la Commission de Concours.

27 novembre 1954

Le Ministre des Travaux Publics approuve les dispositions techniques du projet.

30 avril 1955

Le Ministre des Travaux Publics approuve le projet de marché.

15 novembre 1955

Ordre de service de commencer les travaux.

15 mai 1958
- 15 août 1958

Mise en place des câbles.

1 juillet 1959

Essais de charge.

2 juillet 1959

Mise en service.

15 juillet 1959

Date d'achèvement contractuelle prévue.

1998
- 1999

Le câbles de suspension sont remplacés et le nombre est augmenté à 4 en tout.

Tablier

Le tablier est du type poutre mixte. La dalle béton est réalisée sur un platelage métallique soudée aux poutres métalliques transversales et longitudinales. La liaison entre le platelage métallique et la dalle béton est assurée par des goujons soudés à la tôle métallique.


Historique

Dès 1931, l'accroissement continu du trafic des bacs sur l'estuaire incite la Chambre de commerce et d'industrie du Havre (CCI) à réfléchir à un pont sur la Seine. Le 7 décembre 1933, la CCI prend la décision de réaliser un « pont-route » aux environs du bac du Hode-Berville. Le 27 novembre 1935, l'avant-projet d'un pont suspendu, situé à Tancarville est finalisé et adopté dès le lendemain par délibération du 28 novembre 1935, par la CCI qui demande la concession pour sa construction et son exploitation. La décision de sa construction est actée par une loi du 11 décembre 1940, signée par le Maréchal Pétain à Vichy et déclarant le projet d'utilité publique.

En novembre 1951, la CCI, maître d'ouvrage, lance un concours international et quatorze groupements d'entreprises remettent leurs projets en août 1952. La maîtrise d'œuvre est confiée aux Ponts et Chaussées du département de la Seine-Maritime. En 1954, la Chambre de commerce et d'industrie, assistée des Ingénieurs des Ponts et Chaussées, choisit le projet qui sera réalisé.

Commencé le 16 novembre 1955, le pont a été mis en service le 2 juillet 1959, dans les délais prévus. Jusqu'à la date d'ouverture du pont de Normandie, il a été le pont le plus proche de l'estuaire de la Seine. Son ouverture a entraîné la disparition du bac du Hode reliant Berville-sur-Mer dans l'Eure au Hode dans la Seine-Maritime. Ce bac, dommage de guerre, était réputé pour être « malcommode ».

Caractéristiques techniques

En 1959, l'ouvrage possédait la plus longue travée centrale d'Europe: 608 mètres, qui restent à ce jour le record national pour un pont suspendu (seul le pont de Normandie surpasse cette longueur), et deux travées latérales de 176 mètres chacune. Le poids total de la charpente est de 7 500 tonnes.

Ses pylônes ont une hauteur de 123 mètres et supportent une charge moyenne de 6 000 tonnes. En raison de la nature marécageuse des terrains, la fondation du pylône de la rive gauche a une profondeur de 28 mètres, de façon à reposer sur un sol compact. Celle du pylône de la rive droite a une profondeur de 18 mètres. La hauteur libre pour la navigation, ou tirant d'air, est de 50 mètres. Les câbles sont reliés à deux massifs d'ancrage dont le plus lourd pèse 36 000 tonnes et a des dimensions voisines de celles de l'Arc de Triomphe.

Des essais en soufflerie ont permis de vérifier la tenue de l'ouvrage à toutes sortes d'oscillations dues au vent.

Ce fut un des premiers chantiers de cette importance à se dérouler sans accident mortel.

Travaux postérieurs à la construction

Les suspensions (câbles porteurs et suspentes) ont été remplacées de 1996 à 1999 et des travaux sur les voies d'accès au pont de Tancarville sont effectués entre 2014 et 2016 pour faire face à l'augmentation du trafic.

Gestion

L'ouvrage est géré par la Chambre de commerce et d'industrie du Havre jusqu'à la fin de la concession prévue pour le 17 mai 2027. Son exploitation est assurée par une équipe d'une cinquantaine de personnes, dont une quarantaine pour le péage. Il est gratuit pour les motocyclettes, cyclomoteurs et les bicyclettes et il est payant pour les autres véhicules.

Le pont est équipé d'un système de vidéosurveillance et de détection des incidents. Il comporte sa propre station météorologique ainsi qu'un dispositif de positionnement par satellite qui permet de connaître les déplacements du tablier. Une signalisation dynamique permet d'adapter les informations données aux conducteurs aux conditions de circulation. Des véhicules de patrouille sont prêts en permanence à intervenir sur l'ouvrage.

Il est fréquenté en moyenne par 18 000 véhicules par jour, dont 25 % de poids lourds. La CCI prévoit que la fréquentation dépassera les 22 500 véhicules quotidiens en 2030.

Texte (à partir de l'historique, etc.) tiré de l'article Wikipédia "Pont de Tancarville" et modifié le 13 juillet 2019 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Publicité

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20000160
  • Création
    24.04.1999
  • Modification
    13.07.2019