• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Achèvement: 1610
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Immeuble résidentiel

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Fait partie de:
Coordonnées: 47° 18' 15.90" N    2° 31' 22.96" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

31 août 1605

SULLY acquiert de Charles de Gonzague, duc de Nevers (qui devait un peu plus tard créer la ville de Charleville), La terre et seigneurie souveraine de Boisbelle, assise près du pays de Berri.

1607 — 1608

Le duc de Sully décide d'y implanter une ville neuve pour y attirer, grâce aux privilèges fiscaux accordés aux habitants de ce petit franc-alleu, une population de marchands et d'artisans pour mettre en valeur un territoire presque désertique.
Les origines des privilèges extraordinaires de cette principauté restent encore inconnues, des lettres patentes des rois de France, maintes fois renouvelées, les ont reconnus.
Les princes propriétaires de ce lieu y exerçaient les vrais pouvoirs d'un souverain, faisaient les lois, rendaient justice, et ont même battu monnaie. Les habitants n'étaient soumis à aucun impôt, ils avaient juste une redevance pour l'Eglise et n'avaient aucune obligation militaire, c'était une terre de liberté et de paix...
Le sel y était exempt de gabelle, les faux-sauniers en faisaient la contrebande.

Sully fait d'abord confirmer par le roi Henri IV, les droits immémoriaux de ses nouveaux sujets (exemption de taille, gabelle et autres impôts royaux).

Sully commençe à mettre sur pied, dès la fin de l'année 1608, le grand projet qui lui tenait à cœur, la création dans sa petite Principauté d'une capitale digne de son rang et de son ambition.

La ville nouvelle prend le nom d'Henrichemont (Henrici mons) en l'honneur du roi Henri IV.

Les plans de la ville nouvelle ont peut-être été dressés par l'ingénieur du roi Claude Chatillon:
- quatre rues principales se rejoignent au milieu des côtés du carré de la Grande Place à partir du milieu de l'enceinte formant un carré,
- quatre rues secondaires sont tracées en prolongement des diagonales de la Grande Place pour arriver aux angles du carré de l'enceinte,
- à mi-distance de ces rues secondaires sont disposées quatre places secondaires en forme de carré,
- à chaque place secondaire, à partir du milieu des côtés, sont tracées quatre nouvelles rues qui permettent de relier les places secondaires et sont parallèles aux rues principales.

Le dessin des maisons a été demandé par Sully à l'architecte Salomon de Brosse qui devait assurer la direction générale des travaux.

décembre 1608

Un marché général pour sa construction fut passé, en décembre 1608, avec quatre entrepreneurs, deux parisiens et deux provinciaux.
Le travail à faire était considérable.
Sully fit venir sur le site, dit-on, 1 000 ouvriers étrangers à la Principauté.

14 mai 1610

Le roi Henri IV est assassiné à Paris par un fanatique catholique, François Ravaillac, à un moment de tension entre le royaume de France et les Habsbourg. La mort tragique d'Henri IV fut un coup fatal pour Sully qui n'eut plus l'aide morale et financière de son ami pour achever son œuvre. Elle entraîna le ralentissement des travaux, puis leur arrêt à la suite d'un long procés avec les entrepreneurs. Les bâtiments publics n'ont jamais été construits. Seule une partie de l'enceinte a été construite, et pour les portes, seul le gros-oeuvre a été réalisé avant d'être démoli. Les maisons des places et voies secondaires n'étaient construites que pour leurs fondations. Les emplacements furent vendus à vil prix, à charge pour l'acheteur de construire la maison en respectant les alignements mais plus la décoration des façades.

A Henrichemont, les huit pavillons d'angle de la Grande Place ont été construits. Mais au cours du temps, leur volume et leur décoration va être transformée. Un dessin conservé à la bibliothèque de l'Institut de France permet de reconstituer leurs façades.

Comme pour la place Royale (place des Vosges) à Paris, Sully a demandé à ses amis et ses collaborateurs d'édifier à leurs frais les pavillons de la Grande Place et les maisons des rues. Vingt-deux d'entre eux le firent (Phelypeaux, Durfort, Schomberg, Duret de Chevry,...).

18 octobre 1685

Louis XIV signe l'édit de Fontainebleau qui révoque l'édit de Nantes.
La population protestante qui avait attirée par le duc de Sully, lui-même protestant, à la création de la ville, abandonne la ville, la privant de sa population la plus active.

24 septembre 1766

Le roi Louis XV [1710-roi de France en 1715-1774] rachète la principauté de Boisbelle au duc de Béthune, mettant fin aux privilèges des habitants.

Remarques

Un des rares monuments qui a conservé le décor prévu sur les plans demandés par Sully à l'architecte Salomon de Brosse. Le plan de la ville nouvelle voulue par le duc de Sully a été dressé par Claude (de) Chastillon.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20021797
  • Publié(e) le:
    19.06.2006
  • Modifié(e) le:
    29.07.2014