• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Immeuble pour la Fondation Rothschild

Informations générales

Début des travaux: 1913
Achèvement: 1919
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Logements sociaux

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 256 - 258 rue Marcadet
Coordonnées: 48° 53' 34.89" N    2° 19' 46.59" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1904

Création de la Fondation Rothschild par les barons Edmond, Alphonse et Gustave de Rothschild.

La fondation est animée par Jules Siegfried, Georges Picot et Emile Cheysson. Elle va jouer un rôle de laboratoire pour la création d'un modèle de logement social.

1905

Dix millions de francs ont été investis dans la création de cette fondation «pour l'amélioration des conditions d'existence matérielle des travailleurs".
La fondation décide de lancer un concours. Emile Cheysson définit le programme «Ces logements ne peuvent être agréables et bien tenus que s'ils sont spacieux, que si l'on assure l'abondante circulation de l'air et de la lumière, l'adduction des eaux propres, l'évacuation des eaux sales, des matières usées, des ordures ménagères, le lavage et le séchage du linge, l'éclairage et le chauffage, enfin des aménagements commodes pour le rangement et pour l'ordre: autant de conditions dont chacune exerce une influence décisive sur la bonne tenue du logement et le bien-être du ménage ouvrier» (Emile Cheysson, Le confort du logement populaire, Paris, Chaix, 1905).

Emile Cheysson précise qu'il convient «de veiller à ce que l'ensemble des constructions ne puisse en aucune façon évoquer l'idée de la cité ouvrière, de la caserne ou de l'hospice".

Il écrit que «la cour contribue, avec la rue, à l'aréage et à l'éclairage. Outre ce rôle de poumon, elle doit encore remplir d'autres offices, qui la veulent spacieuse et bien accessible au vent et au soleil. On peut souhaiter qu'elle contienne un petit coin de terre, entouré de grillage, où les enfants puissent jouer au sable et prendre leurs ébats, en dehors du logis étroit et encombré".

Ce programme tient compte des récentes découvertes en matière de lutte contre la tuberculose.

127 candidats présentent des projets. Ils sont exposés dans la grande salle des fêtes de l'Hôtel de ville de Paris: «on put constater que le plus grand nombre des architectes avait tenu à différencier leurs études des envois habituels aux Salons, des concours publics de municipalités ou d'écoles et qu'ils avaient - en donnant comme une certaine austérité à leurs tendances plutôt parfois portées à faire de l'art pour l'art - tenté non sans succés, de traduire en une oeuvre architecturale un programme social...".
La fondation a choisi de créer une agence d'architectes salariés. 25 projets sont selectionnés après cette première esquisse.

Le lauréat est Augustin Rey. Les autres concurrents primés sont recrutés dans l'agence: Henri Provensal, Gustave Majou, André Ventre, Léon Besnard, Asselinne, Demierre.

Cette expérience va aussi stimuler une autre fondation, le Groupe des maisons ouvrières d'Emile Cacheux dont l'action avait commencé en 1899.

1907

Un premier projet de 76 logements est réalisé rue du Marché-Popincourt.

1908

Projet de 102 logements de la rue Belleville.

1909

Ensemble de 321 logements de la rue de Prague dont la réalisation est confiée aux architectes Henri Provensal et Gustave Majou.

1912

Réalisation des 206 logements de la rue de Bargue.

1913 — 1919

Construction des 420 logements de la rue Marcadet.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20027728
  • Publié(e) le:
    24.03.2007
  • Modifié(e) le:
    30.07.2014