0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Achèvement: 9 mai 2001
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Ambassade

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: Auguste-Viktoria-Straße 74-78
Coordonnées: 52° 29' 0.35" N    13° 17' 19.06" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

surface de la parcelle 8 967 m²

Études de cas et produits appliqués

TECU® Patina

TECU® Patina

Par un procédé mécanique, chimique et thermique spécialement développé par KME, les feuilles de cuivre TECU® reçoivent industriellement une patine verte sur une face.

[plus]

Remarques

La cérémonie d'inauguration du 09 mai 2001 a marqué l'entrée en activité de la première ambassade israélienne sur le sol berlinois. Située dans le quartier de Grunewald, c'est-à-dire à l'écart du quartier diplomatique et gouvernemental, l'ambassade de l'État hébreu se présente sous la forme d'un bâtiment neuf et fonctionnel, typique du pays d'origine de l'architecte israélienne Orit Willenberg Giladi. Sur ce site chargé d'histoire, compris entre les numéros 74 et 78 de l'August-Viktoria-Strasse, un homme d'affaires juif, Hermann Schöndorff, avait fait construire dans les années trente une villa patricienne affectée aujourd'hui, après de vastes opérations d'assainissement, aux réceptions officielles et servant également de lieu de résidence à l'ambassadeur. Intégrés dans le parc et dans son ensemble d'arbres anciens, la villa ancienne et l'ambassade proprement dite, neuve et sculpturale, forment le corpus des ambassades israéliennes à Berlin.

L'architecte, Mme Orit Willenberg-Giladi, est née en 1960 en Israël, de parents originaires de Pologne et eux-mêmes rescapés de l'holocauste. Après un diplôme d'architecture décerné "cum laude" par l'Université de Haïfa en 1985, Orit Willenberg-Giladi travaille comme architecte indépendante à Tel Aviv. Parmi les projets importants développés par ses soins figurent entre autres les bâtiments des ambassades israéliennes à Bangkok, Manille et Genève. La maquette d'une école destinée au village arabe d'Abu Gosh sera bientôt présentée en Allemagne dans le cadre de l'exposition "Rencontres - Le paradoxe intérieur de l'architecture israélienne".

La génération d'architectes à laquelle appartient Orit Willenberg-Giladi est marquée d'un côté par le modernisme omniprésent (de nombreux émules du Bauhaus émigrèrent vers Israël et participèrent activement à l'édification des villes) mais aussi par les influences post-modernes en provenance des USA. Il s'est donc développé en Israël un langage architectural fonctionnel qui, associé à une composante à la fois héroïque et pathétique, a défini une architecture propre à ce pays.

En raison de sa biographie familiale et malgré trois bâtiments d'ambassade déjà réalisés, la participation d'Orit Willenberg-Giladi au concours architectural lancé en 1998 fut tout autre chose que de la routine. Le ministère des affaires étrangères israélien, commanditaire du projet, voulait que le bâtiment d'ambassade restitue à la fois la complexité et le caractère symbolique d'une représentation de État d'Israël en une ville de Berlin réunifiée.

État hébreu acheta dans le quartier de Grunewald la propriété adaptée au projet de construction, un quartier qui avant la guerre était principalement habité par une moyenne et grande bourgeoisie juive-allemande. A la différence du quartier entourant la Oranienburger Strasse au centre de Berlin, où la vie religieuse orthodoxe s'épanouissait ouvertement, les habitants de Grunewald menaient une existence plutôt discrète, sans se distinguer extérieurement de la population non juive, raison pour laquelle Grunewald ne servit pas de terrain d'action aux manoeuvres subversives de la propagande nazi. Les juifs de Grunewald s'exilèrent en silence, et parmi eux Hermann Schöndorff, membre du directoire de la société Rudolf Karstadt AG, qui ne put jouir que pendant quatre ans de sa maison représentative sur la August-Victoria-Strasse et qui s'exila à Paris en 1934. C'est sur le terrain de cette propriété que État d'Israël a décidé d'ériger sa première ambassade en terre berlinoise.

Orit Willenberg-Giladi proposa de convertir l'affectation du logis de Schöndorf, sorte de palais baroque aux dimensions réduites, et de le flanquer d'un bâtiment d'ambassade indépendant, intégré dans le terrain du parc. L'architecte parvint à imposer son idée face à celles d'autres cabinets conviés au concours, et fut finalement chargée de la réaliser.

La vue de face du nouveau bâtiment d'ambassade est marquée par six pylônes en pierre faisant saillie par rapport à la façade continue en verre. Ces six piliers servent à rappeler aux mémoires les six millions de juifs victimes du régime nazi. Le corps du bâtiment est traversé par un mur en grès d'Israël longeant l'axe central de pénétration. Par sa présence physique, ce mur en pierre non taillée d'une chaleureuse teinte jaune, tourné vers l'Est et dépassant le toit de l'édifice, transporte un peu d'identité israélienne vers Berlin.

Le choix des matériaux établit un lien formel avec la villa ancienne. Les façades des deux ouvrages ont été fabriquées dans le même calcaire conchylien, mais leurs finitions diffèrent toutefois pour tenir compte des typologies d'ouvrage différentes. Tant le dynamique toit suspendu du bâtiment neuf que celui à quatre versants de l'ancienne villa ont été revêtus avec des feuilles de cuivre patinées d'avance, de la marque TECU®-Patina. Les systèmes TECU®, d'une grande longévité, destinés aux toits et aux façades, ont prouvé encore une fois, dans le domaine des bâtiments historiques, qu'ils permettent de résoudre des tâches de construction sophistiquées tant au plan technique que décoratif, mais aussi de créer, dans un langage architectural moderne, des toits paysagés et des revêtements muraux transposables jusque dans les moindres détails en raison du haut degré d'adaptabilité des produits TECU®. A la différence d'un revêtement peint, la surface naturelle de TECU®-Patina résiste au temps vu qu'elle réagit en permanence avec l'atmosphère environnante, et s'associe harmonieusement et durablement avec d'autres matériaux de construction.

Une place circulaire a été dessinée entre la nouvelle ambassade et la villa destinée aux réceptions et à l'hébergement de l'ambassadeur; cette place sert d'accès aux deux bâtiments. L'une des six colonnes se détache de la façade et, formant un portail, regarde vers la place pour adresser aux personnes présentes sur la place un geste symbolique de bienvenue dans le bâtiment neuf. Un petit atrium, limité au dos par le mur en grès, forme la zone d'entrée. A gauche se trouve la division consulaire et à droite une zone protégée par des sas d'accès. Un escalier d'honneur destiné aussi à servir lors de cérémonies, permet d'accéder aux trois étages abritant des bureaux. Le hall est dominé par un puissant cube de deux étages habillé de TECU®-Patina. Ce cube forme un corps indépendant pénétrant par le Nord dans le bâtiment. Ici se trouvent le cabinet de l'ambassadeur et la salle de réunion, exposés mais néanmoins bien protégés. Les feuilles de cuivre TECU®-Patina, patinées d'avance, protègent la partie extérieure du cube contre le vent et les intempéries et introduisent une agréable note colorée à l'intérieur des locaux.

Le rez-de-chaussée de l'ancienne villa a été généreusement reconfiguré pour permettre l'organisation de réceptions officielles prestigieuses. L'étage supérieur abrite les appartements privés de l'ambassadeur.

L'ensemble architectural ainsi créé présente les ambassades comme un grand geste d'accueil à l'adresse des visiteurs et souligne l'a volonté d'Israël de s'ouvrir aux habitants de l'Allemagne. L'enclos délimitant la propriété présente un tracé en dents de scie dont les branches courtes sont protégées par du verre trempé pour permettre une promenade du regard dans la propriété. L'emploi à profusion du verre sur tout le bâtiment neuf est destiné à matérialiser la volonté de transparence.

Aux yeux du commanditaire, ce bâtiment neuf représente la plus belles ambassade israélienne jusqu'à présent construite dans le monde. Israël se présente à Berlin par le biais d'un ouvrage caractéristique exprimant à la fois l'originalité de ce pays et sa parfaite conscience de lui-même.

Intervenants

Maître d'ouvrage
Architecture
Direction de projet
Façade en cuivre

Sites Internet pertinents

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20006957
  • Publié(e) le:
    29.11.2002
  • Modifié(e) le:
    21.04.2016