• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Jean-Eugène Fromageau

Informations biographiques

Nom: Jean-Eugène Fromageau
Né(e) le 30 mars 1822 à , Maine-et-Loire (49), Pays de la Loire, France, Europe
Décédé(e) le 16 octobre 1897 à , Maine-et-Loire (49), Pays de la Loire, France, Europe

Ouvrages et projets

Participation dans les ouvrages et projets suivants:

architecte

Biographie de Wikipédia

Jean-Eugène Fromageau, né le 30 mars 1822 à Saumur, Maine-et-Loire et mort le 16 octobre 1896, également à Saumur, est un architecte français, qui a notamment travaillé comme architecte diocésain en Algérie.

Biographie

Jean-Eugène Fromageau est le fils d’un entrepreneur du Maine-et-Loire, Jean-Laurent Fromageau (1795-1849) et d’Eugénie Deville (1802-1856), son épouse. Il naît à Saumur le 30 mars 1822. Il conservera toute sa vie des liens avec cette ville, puisqu’il s’y marie 7 juillet 1851 avec Claire-Marie Reyneau (1828-1854) et y décède le 16 octobre 1896.

Élève de Simon-Claude Constant-Dufeux à l'École nationale supérieure des beaux-arts, il y obtient deux médailles en 1847. Il s'installe ensuite comme architecte à Saumur.

Ses idées éclectiques s’opposent aux thèmes néo-moyenâgeux véhiculés par Arcisse de Caumont, très en vogue dans son département ou du style néo-gothique d’Eugène Viollet-le-Duc. Ainsi, un projet de restauration d’une église, soumis à la Commission départementale des bâtiments civils, lui fut retourné parce que le rapporteur renvoyait son auteur à telle page de la Grammaire Archéologique (Cours d’antiquités monumentales) pour y copier la porte ou la fenêtre qui convenait.

Architecte diocésain en Algérie

Après le décès de son épouse, Fromageau quitte le Maine-et-Loire en 1855 et est nommé architecte adjoint des édifices diocésains de l'Algérie. Son ancien condisciple Paul Féraud (1815-1884), responsable du service, devient subitement aveugle. Fromageau le remplace comme architecte en chef le 14 février 1859.

Il construit à Alger plusieurs édifices de style romano-byzantin : le grand séminaire de Kouba (travaux de 1860 à 1872) et le petit séminaire de Saint-Eugène. Il conduit également l'agrandissement de la cathédrale Saint-Philippe d'Alger. Son grand-œuvre est la Basilique Notre-Dame d’Afrique, dont le chantier démarre en février 1858 et qui fut achevée en 1872, peu après son retour en métropole en 1870.

Son expérience en Afrique du Nord avait profondément marqué Fromageau. Selon Auguste Beignet, président de la Société des architectes de l'Anjou, dont Fromageau était membre honoraire, il vivait en philosophe, « fuyant la clientèle comme la peste » et se faisant appeler « Ibrahim ». Il avait emprunté aux traditions arables le « Kief », calme apparent, presque extatique qu’il exposait dans une phrase « je regarde mes fleurs pousser. »

Fromageau avait une fille, Gabrielle (1852-1927), épouse du Dr Bouchard. Il était membre de la Société centrale des architectes français depuis 1856 et membre honoraire de la Société des architectes de l'Anjou.

Œuvres

Réalisations en tant qu’architecte diocésain à Alger :

  • Basilique Notre-Dame d’Afrique
  • Grand séminaire de Kouba
  • Petit séminaire de Saint-Eugène

Texte tiré de l'article Wikipédia "Jean-Eugène_Fromageau" et modifié le 26 mai 2020 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Publicité

  • Informations
    sur cette fiche
  • Person-ID
    1011310
  • Publié(e) le:
    23.05.2020
  • Modifié(e) le:
    23.05.2020