0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 7 av. J.C.
Achèvement: 6 av. J.C.
Etat: en ruines

Type de construction

Fonction / utilisation: Monument
Matériau: Structure en maçonnerie

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 43° 44' 41.21" N    7° 24' 6.70" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

hauteur < 50 m

Chronologie

6 av. J.C.

Le Sénat romain décide d'ériger un monument en l'honneur du neveu de César, Octave Auguste. Il venait de soumettre les dernières tribus ligures. Il porte la dédicace: "A César Auguste empereu, fils du divin César, Grand Pontife, en l'an 14 de sa puissance impériale et 17 de son pouvoir tribunitien, le Sénat et le Peuple Romain, parce que, sous sa conduite et sous ses auspices, tous les peuples alpins, depuis l'Adriatique jusqu'à la mer Thyrrhénienne ont été soumis à l'autorité du Peuple Romain". La dédicace énumère ensuite la liste de des 45 peuples vaincus de l'est vers l'ouest.

5ème siècle

Saint Honorat, abbé, fondateur de l'abbaye de Lérins en 410, fait jeter bas les statues d'Auguste et de ses lieutenants.

1078

Premier document mentionnant le nom de La Turbia.

12ème siècle — 13ème siècle

Le Trophée est transformé en forteresse: "Castri Torbia".

1388

La Turbie devient avec le reste du Comté de Nice propriété du comte de Savoie.

1507

Les Génois donnent assaut à la forteresse.

1705

La forteresse est minée et démantelée sur l'ordre de Louis XIV.

1705 — 1713

La Turbie est rattachée à Monaco.

1764 — 1772

Des matériaux sont prélevés pour permettre la construction de l'église Saint-Michel-Archange.

à partir de 1905

L'archéologue Jules-Camille Formigé organise des fouilles et propose une restitution à partir des éléments retrouvés.

1929 — 1933

Son fils Jules Formigé avec l'aide du mécène américain Edward Tuck restaura le monument. Un inscription à la base du monument, la plus importante encore existante du monde romain, a pu être reconstituée d'après un texte de Pline l'Ancien.

Remarques

Après la victoire d'Octave Auguste sur les tribus locales en 29 et 14 avant J.-C., Rome entrepris la construction de la voie Julia Augusta le long de la côte pour rejoindre Cimiez au nord de Nice. Au point le plus haut de la route, le Sénat de Rome décida de construire un monument à la gloire d'Auguste commémorant cette victoire. Construit en 7 et 6 avant J.-C. en pierre calcaire de La Turbie il avait près de 50m de hauteur.

Intervenants

Restauration
Architecture
Eclairage (-1995)
Conception lumière

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20004234
  • Publié(e) le:
    09.07.2002
  • Modifié(e) le:
    28.05.2021