• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Tour de contrôle du port de Lisbonne

Informations générales

Autre nom(s): Centro de Coordenacáo e Controlo de Tráfego Maritimo e Seguranca
Achèvement: 2001
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Tour de contrôle portuaire

Situation de l'ouvrage

Lieu: , ,
Coordonnées: 38° 41' 38.49" N    9° 14' 3.55" W
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

hauteur 38 m
nombre d'étages 9
dimensions à la base 13 m × 19 m

Produits, services et reportages

C'est la désignation des feuilles et bandes TECU® cuivre en version classique naturelle. Le matériau présente d'abord l'aspect de la surface du cui ...

[plus]

Chronologie

9 mai 2003

Premier Prix, TECU ® Architecture Award.

Remarques

Les Anglais appelaient la côte occidentale de l'Europe la "Côte Noire" avant que les Portugais n'entament la construction des premiers phares au milieu du 18ème siècle. Aujourd'hui, la côte offre aux marins une physionomie entièrement différente; quant au Portugal, il disposera bientôt d'un centre de surveillance côtière ultramoderne, unique en son genre en Europe. Le phare "actif" fini de construire cette année sur les plans de l'architecte portugais Gonçalo Sousa Byrne, lauréat d'un concours, ne constitue qu'un commencement. Devançant la silhouette citadine de Lisbonne, ce phare de forme inclinée attire l'attention d'abord par son esthétique et ensuite par son habillage impressionnant, en panneaux de cuivre rougeâtres et miroitants, de la marque TECU®.

Gonçalo Sousa Byrne est né à Alcobaca (Portugal) en 1941. Après des études à l'école des beaux-arts de Lisbonne sanctionnées par un diplôme en 1968, il travaille dans un premier temps chez Raul Choráo Ramalho puis dans le cabinet d'architectes de Nuno Teotónio Pereira et Nuno Portas. En collaboration avec Portas, il effectue également des études à l'Institut portugais de recherche en ingénierie du bâtiment. L'oeuvre de Byrne se caractérise par un effort de rationalisation, par la rigueur des formes et des graphismes. Il unit avec grand soin la morphologie du paysage et ses maquettes conceptuelles.

L'architecture de Gonçalo Sousa Byrne est synonyme d'un niveau inhabituellement élevé de qualité. Parmi les principaux ouvrages dessinés de sa main figurent la succursale de la Banque d'Arraiolo (1998), le réaménagement des installations portuaires de Lagos (1991) et le bâtiment abritant la Faculté d'Electrotechnique de l'Université Technique de Coimbra (1992). Gonçalo Sousa Byrne doit aussi sa grande notoriété internationale aux nombreux succès remportés dans des concours d'architecture, à plusieurs chaires d'enseignement universitaire et à de multiples expositions.

Depuis la Révolution des Oeillets en 1974, les Portugais, devenus célèbres au 16ème siècle principalement par leurs découvertes de nouveaux territoires, se penchent sur leur propre histoire tout en s'ouvrant à l'espace économique européen. Lisbonne, capitale du Portugal, a su habilement faire de l'EXPO 1998 le moteur de son propre développement urbain. Le premier bâtiment du centre national de surveillance côtière, cofinancé par l'UE et proche du "Centro Cultural de Bélem" - édifice audacieux qui marque la scène culturelle lisbonnine - se visite désormais. Concourant avec celles de cinq autres architectes, l'étude lauréate de Gonçalo Sousa Byrne est devenue réalité.

Juchée au bout d'un promontoire artificiel, la tour de contrôle se penche en solitaire au-dessus du Tage. Plus le regard monte vers le sommet de la tour et plus les nuances de la façade ôtent son caractère massif à un ouvrage sévère par la symétrie de ses formes. Un socle d'un étage, en pierre claire, "ancre" le bâtiment dans le sol. Un disque haut lui aussi d'un étage définit l'entrée principale. Le corps du bâtiment présente une façade en panneaux de cuivre de la marque TECU® unis par joints debout. Une couche d'oxyde s'est déjà formée sur leur surface nue. Cette couche rend la surface du cuivre insensible aux facteurs atmosphériques. C'est elle qui confère à ce matériau son charme impossible à confondre et son extraordinaire longévité.

Sur les surfaces verticales et abritées, la couche d'oxyde prend une teinte mate anthracite ou rouge brune. Sur celles en pente, la teinte de cette couche continue d'évoluer. Apparaissant d'abord avec un miroitement vert discret, la patine verte typique du cuivre se forme progressivement. Grâce à elle, les façades verticales et inclinées de la tour de contrôle portuaire se présenteront toujours dans un jeu de couleurs délicatement nuancées, riches en variations.

L'enveloppe extérieure, recouvrant la tête du bâtiment haute de trois étages, a été conçue comme une façade entièrement vitrée derrière des lamelles de cuivre. Pour obtenir une réalisation techniquement parfaite et optiquement élégante de tels ouvrages spéciaux, le Centre technique TECU® de KME assiste les architectes en phase d'étude et d'appel d'offres, mais aussi dans la fourniture d'instructions aux entreprises de pose présentes sur le chantier.

L'intérieur du bâtiment se compose d'un "tronc" d'accès central de neuf étages autour duquel se regroupe l'ensemble des salles. Outre les postes de travail figurent ici deux simulateurs et plusieurs salles de réunion servant à la formation du personnel. A la différence des phares classiques, servant seulement de repères à la navigation, cette nouvelle génération de "phares actifs" permet de surveiller et guider l'ensemble du trafic maritime.

Les bâteaux étant obligés de signaler leur présence dans chaque zone de contrôle, leur suivi radar constant permet de coordonner optimalement le trafic. Le lancement imminent de ce système dénommé VTS (Vessel Traffic Service) constitue une première mondiale. En outre, le centre de surveillance côtière permet, en cas d'événement grave, de coordonner les opérations de sauvetage et renflouement.

Avec l'inauguration du centre de surveillance côtière le 16 juillet 2001, Lisbonne, capitale culturelle de l'Europe (2001) construite sur sept collines, reçoit un nouveau fleuron architectural qui se penche sur toute la tradition de la marine et des explorateurs portugais.

Publicité

Intervenants

Maître d'ouvrage
Architecture
Sous-traitant
Façade en cuivre

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20008999
  • Création
    13.04.2003
  • Modification
    21.04.2016