0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1395
Achèvement: 1403
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Gothique

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 45° 53' 40.99" N    3° 7' 1.79" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

largeur 9.10 m
hauteur 15.30 m
longueur 23 m

Chronologie

1360

La Terre d’Auvergne devient l’apanage du duc Jean de Berry, fils du roi Jean II le Bon [1319-roi en 1350-prisonnier des Anglais en 1356-libéré en 1360-1364].
Jusqu’en 1364 Jean de Berry est otage des Anglais à Londres où il a remplacé son père Jean II le Bon.

1370

Début assez lent de la reconstruction de la résidence de Jean de Berry. La Sainte-Chapelle est élevée dans le cadre de ce projet.

1376

Jean de Berry dépose dans la chapelle existante le fragment de la Vraie Croix qui lui a été donnée par son frère, le roi Charles V [1337-régent du royaume en 1356-roi en 1364-1380].

1380 — 1400

Les travaux s’intensifient. Jean de Berry fait partie du conseil de régence pendant la minorité du roi Charles VI [1368-roi en 1380-1422] avec ses frères les ducs d’Orléans et de Bourgogne. Il va amplement se servir dans le Trésor royal. La folie du roi va ensuite entraîner l’affrontement entre Bourguignons et Armagnacs.

1395

Début des travaux de la chapelle dédiée à la Sainte Croix, à saint Louis et saint Thomas.
Les plans sont dus à Guy de Dammartin, architecte attitré du duc Jean de Berry.
Puis apparaissent Pierre Juglar, maître du bâtiment de Clermont, Hugues Joly et Hugues Foucher, maître des œuvres du duc en Auvergne en 1412.
Au total 31 noms de sculpteurs et de tailleurs de pierre ont été relevés dans les archives.

1395 — 1396

Hugues Foucher, maître des œuvres du duc en Auvergne, signe les prix-faits.

mai 1395

Des pierres pour construire cinq assises du portail et de l’escalier en vis de l’église sont livrées au palais, tandis que les oratoires sont en cours de construction: piédroits d’un chauffe-pieds, ogives et pilier donnant naissance d’un doubleau.

janvier 1396

Colin de Juvigny et Jehan Bienvenu, maçons, sont rémunérés pour avoir mis en place les fondations de la chapelle, sur 37 toises (72 m), soit le périmètre de la chapelle.
Perrin Chilebeau et Jehan Besançon maçonnent les murs de la chapelle « de taille par dehors et de massonerie par dedans jusques à l’auteur de la lugement de l’usserie [huisserie] de la salle ».

1403

Une étude dendrochronologique de la charpente fournit cette date.

1416

Mort du duc Jean de Berry. Par dérogation l’apanage ne fait pas retour au domaine royal mais devient l’héritage de sa fille. Celle-ci est mariée avec Jean de Bourbon. L’Auvergne devient l’apanage des Bourbons pendant un siècle.

avant 1456

Charles 1er de Bourbon [mort en 1456] commande les vitraux.
Le style des vitraux de Riom les rattache avec ceux de la chapelle du palais Jacques Cœur à Bourges.

1488

Anne de Beaujeu et son époux Pierre II de Bourbon installent un collège de prêtres.

4 avril 1489

Bulle du pape Innocent VIII sur le chapitre collégial de la Sainte-Chapelle.

15 janvier 1491

Nouvelle bulle du pape Innocent VIII érigeant la communauté de prêtres en chapitre collégial sous l’invocation de saint Louis.

1686

Les vitraux sont dits « considérablement endommagés ».

1716

Les vitraux sont dits « considérablement endommagés ».

1728 — 1731

Restauration des vitraux.

1756

Dommages sur les vitraux dus à un orage. Non réparés.

1792

Dissolution du chapitre de chanoines.

1827

Dégâts lorsque la chapelle est divisée par un plancher intermédiaire.

1850

Restauration des verrières par le peintre verrier de Clermont-Ferrand Thévenot en concentrant les meilleures parties sur les trois verrières de l’abside.

1851

Démolition du plancher intermédiaire.

Remarques

La Sainte-Chapelle est le dernier vestige du château construit par Guy de Dammartin pour le duc Jean de Berry vers 1380. Le château détruit vers 1820 a été remplacé par l'actuel Palais de Justice.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20019791
  • Publié(e) le:
    02.03.2006
  • Modifié(e) le:
    20.10.2017