0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Autre nom(s): Neuf-Pont; Petit Pont-Neuf; Pont Saint-Michel-lès-le-Palais-Royal
Début des travaux: 1378
Achèvement: 1387
Etat: détruit (1408)

Type de construction

Structure: Pont voûté
Fonction / utilisation: Pont bâti
Matériau: Pont en maçonnerie

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
, , ,
Traversait:
  • Seine
Remplacé par: Pont Saint-Michel (1416)

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1378

Henri Sauval [1623-1676] écrit: «En 1378, on proposa de faire le pont Saint-Michel. L'Elu de Sens, et Ferry de Metz, conseillers de la cour furent nommés commissaires par le Roi, pour avoir l'avis là-dessus, aussi bien du parlement, du chapitre Notre-Dame, que du Prévôt de Paris et des bourgeois. On s'assembla au palais, où se trouvèrent deux présidents, soixante-sept conseillers, le doyen, le chantre, le pénitentier, avec quatre chanoines, et de plus cinq bourgeois.»
L'accord est fait sur l'utilité d'entreprendre ce pont. Il fut alors à Hugues Aubriot, capitaine et prévôt de Paris, d'en commencer les travaux. Les travaux en furent immédiatement entrepris sous la direction de maître Guillaume Bourdon, prévôt des marchands. On y employa les vagabonds, les joueurs et les escrocs qui transportèrent des matériaux et furent mis au service des mortelliers.
Le pont fut construit en maçonnerie. Les travaux s'avançèrent avec rapidité.
Deux maisons s'élevaient sur les premières arches, lorsque les moines de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés vinrent réclamer la propriété du lit et du bord de la Seine, et par suite du pont avec ses dépendances, comme se trouvant compris dans la donation qu'ils tenaient de la munificence du roi Childebert 1er [vers 495-roi de Paris en 511-558]. La cause fut portée devant la justice mais les travaux continuèrent.

31 janvier 1408

Le pont est rompu par les glaces qu'un hiver rigoureux avait amoncelé.

Les registres du Parlement de Paris notent: «Iceux glaçons par leur impétuosité et heurt ont aujourd'hui rompu et abattu les deux petits ponts [le Petit-Pont et le pont Saint-Michel]. L'un était en bois, joignant le Petit-Châtelet [Petit-Pont], l'autre en pierre, appelé le Pont-Neuf, qui avoit été fait puis 27 ou 28 ans, et aussi toutes les maisons qui estoient dessus, qui estoient plusieurs et belles en lesquelles habitoient moult ménagiers de plusieurs états et mestiers, commme taincturiers, escrivains, barbiers, cousturiers, esperonniers, fourbisseurs, frippiers, tapissiers, chasubliers, faiseurs de harpes, libraires, chaussetiers et autres. N'y a eu personnes de périllés, Dieu merci!»

Remarques

Le pont a pris le nom d'une ancienne chapelle qui se trouvait entre la Sainte-Chapelle et la rue Saint-Michel. Dans cette chapelle, Philippe II Auguste [1165-roi en 1180-1223] fut baptisé le 23 août 1165 par l'évêque de Paris, Maurice de Sully.
Le pont était bâti. Ses habitants étaient des teinturiers, des barbiers, des fripiers, des tapissiers, des libraires. Nicolas Flamel, écrivain juré de l'Université de Paris, y tenait une échoppe.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Van Deputte, Jocelyne (1994): Ponts de Paris. Paris-Musées, pp. 82.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20043828
  • Publié(e) le:
    22.02.2009
  • Modifié(e) le:
    28.05.2021