• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1937
Achèvement: 1941
Etat: en service

Type de construction

Situation de l'ouvrage

Lieu: ,
Franchit le/la:
  • Tara
Coordonnées: 43° 9' 1.42" N    19° 17' 43.15" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

portée principale 116 m
hauteur au dessus de l'eau / fond de vallée 150 m
nombre d'arches 5

Matériaux

tablier béton armé
piles béton armé
arcs béton armé
culées béton armé
pilettes sur l'arc béton armé

Extrait de la Wikipédia

Le pont de Djurdjevica Tara est un pont en arc en béton jeté sur la rivière Tara, situé dans le nord du Monténégro. Il est situé au carrefour des villes de Mojkovac, Žabljak et Pljevlja, entre les villages de Đurđevića et Trešnjica. Il porte le nom du village de Đurđevića Tara.

Construction

Le pont de Djurdjevica Tara, conçu par Mijat Trojanovic, a été construit entre 1937 et 1940 au Royaume de Yougoslavie. Détruit en partie lors de la Seconde Guerre mondiale, il est reconstruit en 1946.

Caractéristiques et dimensions

Le pont, long de 365 mètres, est composé de cinq arches. La plus grande portée est de 116 mètres. La chaussée se trouve à 172 mètres au-dessus de la Tara. Au moment de son inauguration, le pont était le plus grand pont en arc en béton pour véhicules d'Europe.

Seconde Guerre mondiale

Une grande partie du Monténégro, dont le canyon de la Tara, est occupée par les forces armées italiennes après l'invasion allemande de la Yougoslavie en avril 1941. Comme le relief montagneux est approprié pour la guérilla, un soulèvement mené par des partisans survient dans la région. Les Italiens prennent le contrôle du pont de Tara lors d'une offensive en 1942. Un Partisan yougoslave fait exploser l'arche centrale avec l'aide de l'un des ingénieurs du pont, Lazar Jaukovic. Cette attaque coupe le seul passage possible sur le canyon de Tara et freine l'avancée italienne. Jaukovic est cependant capturé et exécuté. Ces événements sont dépeints dans le film yougoslave La Bataille du dernier pont (Most) de 1969.

Postérité

Le pont est filmé dans L'ouragan vient de Navarone (1978).

Il joue également un grand rôle dans le roman néerlandais Het land achter land gods rug de A. den Doolaard, publié en 1956. Ce roman est en partie basé sur l'histoire vraie du pont, notamment sa destruction par les Partisans pendant la Seconde Guerre mondiale.

Texte tiré de l'article Wikipédia "Pont de Đurđevića Tara" et modifié le 23 juillet 2019 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Intervenants

Conception
Étayages de coffrage

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20025881
  • Publié(e) le:
    12.01.2007
  • Modifié(e) le:
    02.11.2017