0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1754
Achèvement: 1788
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Place / square

Situation de l'ouvrage

km Nom
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1701

Première venue à Metz de Charles Louis Auguste Foucquet ou Fouquet [1684-1761], comte de Belle-Isle, comme mousquetaire du roi. Il est le petit-fils du surintendant Nicolas Foucquet [1615-1680], le maître d'ouvrage du château de Vaux-le-Vicomte, dis-gracié en 1661.

février 1709 — 1710

Le comte de Belle-Isle revient à Metz comme colonel d'un régi-ment de dragons.

9 avril 1727

Le Blanc envoie à Metz le comte de Belle-Isle comme adjoint du maréchal du Bourg, responsable de l'Alsace et commandant les Evêchés.

29 octobre 1727

Belle-Isle reçoit un commandement territorial à Metz contre l'avis du maréchal d'Alègre, gouverneur des Evêchés.

1728

Belle-Isle note «les choses à mettre en ordre» à Metz. Il envisage d'agrandir l'ancienne place d'Armes proche de la cathédrale pour en faire une place monumentale pouvant servir aux parades militaires.

juillet 1728
— décembre 1731

Belle-Isle fait construire le Fort-Moselle couvrant la rive gauche de la Moselle par l'ingénieur Louis de Cormontaingne [1696-1752]

1731

Belle-Isle devient Lieutenant général.

1731 — 1740

Construction du fort de Bellecroix.

1733

A la mort du maréchal d'Alègre, Belle-Isle devient gouverneur de la ville, du pays et des évêchés de Metz et Verdun. Il occupe Nancy et Verdun pendant la guerre de succession de Pologne-Lorraine.
Belle-Isle raccorde la ville haute dominée par la cathédrale avec l'extrémité sud-ouest de l'île Chambrière en aménageant l'île du Petit-Saulcy.

1737

Belle-Isle devient commandant en chef en Lorraine.
L'île est asséchée, des quais sont construits ainsi que quatre ponts. Belle-Isle décide alors de faire du Petit-Saulcy la première place moderne de Metz, l'actuelle place de la Comédie, bordée par l'Hôtel des Spectacles [1738-1751], les pavillons de la Douane et de Saint-Marcel, le palais de l'Intendant.

1738

Belle-Isle envisage de déplacer son projet de grande place vers la place Saint-Jacques.

1739

Louis de Cormontaingne entreprend la construction de la place Saint-Thiébault qui comprend la fonderie de canons [1741], l'hôtel du commandant de l'artillerie [1743]

1741

Belle-Isle est nommé maréchal. Les travaux de reprise des fortifi-cations de Metz sont arrêtés au reprise de la guerre. Ils auront coûtés 5 millions de livres et 1,2 millions de livres pour les ex-propriations.

1742

Charles Foucquet devient duc de Belle-Isle.

août 1744

Belle-Isle reçoit en grande pompe le roi Louis XV à Metz. Ce dernier devient gravement malade. Belle-Isle contribue à le sau-ver du trépas. Il devient Lieutenant général de la Lorraine.

1746 — 1747

Belle-Isle participe aux combats en Provence.

1749

Belle-Isle est fait pair de France et académicien. Il revient au pro-jet initial de place monumentale à l'emplacement de l'ancienne Place d'Armes.

14 mars 1754

Pour passer outre à l'opposition des chanoines de la cathédrale, le maréchal de Belle-Isle obtient du roi l'autorisation d'agir.

mai 1755

Le cloître de la cathédrale et cinq églises ou chapelles sont démo-lis. La nouvelle rue des Jardins est percée et la liaison avec la basse-ville est commencée.

mai 1756

Le maréchal de Belle-Isle est nommé ministre d'Etat. La nomina-tion à Versailles du maréchal de Belle-Isle et les exigences finan-cières des chanoines entraînent l'arrêt des travaux.

1758

Le maréchal de Belle-Isle devient secrétaire d'Etat à la Guerre. Il conduit la guerre de Sept Ans jusqu'à sa mort.

1761

Le maréchal d'Estrées [1695-1771], successeur de Belle-Isle, confie à Jacques-François Blondel l'agencement de la nouvelle place d'Armes.

1761 — 1771

Jacques-François Blondel édifie l'hôtel de ville, le corps de garde et la façade du nouveau parlement. Il habille d'arcades le flanc sud de la cathédrale.
La façade de l'hôtel de ville a 92 mètres de longueur. J.-C. Rollier [1727-1800] sculpte les frontons des avant-corps. Le décor intérieur de l'hôtel de ville est réalisé par J.-C. Rollier et Kaploger.

26 janvier 1761

Mort du maréchal duc de Belle-Isle. Quelques jours auparavant il confie à un de ses amis: «La ville de Metz est ma maîtresse».

1764

Jacques-François Blondel construit un nouveau portail occidental de la cathédrale. Ce portail est détruit en 1898.

1770

Début de la construction de la façade du parlement. La suppres-sion de ce parlement en 1771 entraîne l'arrêt des travaux jusqu'à la Révolution.

Remarques

Aménagement de la place d’Armes de 1754 à 1771 à la demande du maréchal de Belle-Isle. L’architecte Jacques-François Blondel fait les plans à la demande du maréchal d’Estrées.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Bour, René (2000): Histoire de Metz. Editions Serpinoise, Metz (France).
  • Le Moigne, François-Yves (1986): Histoire de Metz. Privat, Toulouse (France), pp. 448.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    10000565
  • Publié(e) le:
    08.09.2004
  • Modifié(e) le:
    27.05.2021