• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Achèvement: 1827
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Passage commercial

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: Entre la rue Saint-Augustin et la rue des Petits-Champs
Coordonnées: 48° 52' 8" N    2° 20' 9" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1825

La banque Mallet fait une opération spéculative de grande ampleur en achetant quatre hôtels particuliers contigus :
- hôtel de Lionne, construit en 1661-1671 sur les plans de Le Vau. Il avait été affecté en 1756 à la résidence du contrôleur général des finances. Sous l'Empire il fut le siège du ministère des Finances.
- hôtel de Langlée construit en 1682. Il avait été vendu à l'Etat vers 1789 qui en fit le siège de l'administration de la Loterie.
- hôtel de Gesvres construit en 1655 par Lepautre.
- hôtel de Radepont qui se trouvait à l'emplacement de la rue Monsigny.
La banque Mallet fait démolir ces hôtels à l'excption du corps de bâtiment principal de l'hôtel de Gesvres qui forme l'entrée nord du passage Choiseul.
Elle prévoit d'ouvrir une rue et deux passages situés de part et d'autre (seul le passage Choiseul a été réalisé).
L'architecte pressenti est François Mazois qui réalisait en 1825 le passage Saucède (passage parallèle au passage du Bourg-l'Abbé mais détruit en 1854).

26 janvier 1825

Une ordonnance royale autorise l'ouverture de la nouvelle rue de 12 mètres de largeur dans le prolongement de la rue Ventadour.

4 août 1826

La salle Feydeau qui recevait la troupe de l'Opéra Comique donnait des signes de faiblesse depuis 1805. L'Etat s'occupa de trouver un nouvel emplacement pour construire un nouveau théâtre.
La Compagnie Mallet offrit des terrains au centre de ceux qu'elle venait d'acquérir.
Un contrat fut donc passé entre la Compagnie Mallet et le ministre de la Maison du Roi pour un prix d'achat de 1 700 000 francs.
Le Conseil des bâtiments civils exigeant que le nouveau théâtre soit complètement isolé, la Compagnie Mallet dû racheter des terrains qu'elle avait déjà vendus.
Les bâtiments du passage Choiseul longent une des rues qui encadrent le théâtre.

31 décembre 1826

Mort de l'architecte François Mazois. Il est remplacé par Antoine Tavernier qui est en charge de l'achèvement du passage. Il a probablement fait le petit passage assurant la liaison entre le passage Choiseul et la rue Sainte-Anne.

1891

La verrière est refaite.

1932

Céline qui vécut dans le passage le cite dans "Voyage au bout de la nuit" sous le nom de passage des Bérézinas.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Borrus, Kathy / Brockmann, Jorg / Driscoll, James / Canal, Denis-Armand / Vailhen, Nathalie (2005): Paris. Mille monuments. 1ère édition, Editions Mengès, Paris (France), pp. 95.
  • Lemoine, Bertrand (1990): Les passages couverts en France. Délagation à l'Action Artistique de la Ville de Paris, Paris (France), pp. 87-92.
  • Delorme, Jean-Claude / Dubois, Anne-Marie (1996): Passages couverts parisiens. Parigramme, Paris (France), pp. 102-109.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20044490
  • Publié(e) le:
    11.03.2009
  • Modifié(e) le:
    27.05.2021