• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Autre nom(s): Église Sainte-Geneviève
Début des travaux: 1757
Achèvement: 1790
Etat: en service

Type de construction

Structure: Dôme
Fonction / utilisation: Église
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Néoclassique

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: Place du Panthéon
Fait partie de:
Coordonnées: 48° 50' 47.00" N    2° 20' 46.00" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1755

Premier projet de Soufflot.
Les colonnes isolées supportent les voûtes. Quatre piliers reprennent le poids du dôme. Des armatures en fer prises dans la maçonnerie renforcent la structure de l'édifice

1757

Début des travaux sur les fondations de l'édifice.

1758

Modification du plan par adjonction d'une avant-nef, d'un chœur et de tours au chevet du chœur.

1763

La crypte est achevée.

1764

Modification du dessin du dôme.

6 septembre 1764

Le roi Louis XV pose la première pierre de l'édifice.

1770

L'architecte Pierre Patte met en doute la stabilité du dôme. Début des critiques sur l'église.

1770 — 1773

Colonnades de la nef et du péristyle.

1777 — 1780

Réalisation des voûtes de la nef.
Il faut consolider le terrain en maçonnant 69 puits de carrière.

1780

Mort de Soufflot. Le chantier continue avec Brébion et Jean-Baptiste Rondelet.

1785 — 1787

Construction du tambour du dôme.

1789 — 1790

Le dôme est terminé.

1791

Destruction des sculptures religieuses.

4 avril 1791

Un décret décide que l'édifice sera consacré aux grands hommes.

1793

Destruction des clochers qui encadraient le chœur.

20 février 1806

Le Panthéon est rendu au culte sauf la crypte qui conserve son affectation de lieu pour les sépultures des grands hommes.

1809 — 1811

Rondelet construit le porche oriental donnant accès à la crypte.

1811

Le peintre Antoine-Jean gros reçoit la commande de la fresque de la coupole "Apothéose de sainte Geneviève".

3 janvier 1822

Consécration de l'église Sainte-Geneviève.

1824

Fin de la réalisation de la fresque de la coupole.

26 août 1830

Après la chute des Bourbons, l'église Sainte-Geneviève redevient le Panthéon.

1832 — 1837

Le sculpteur modifie les sculptures du fronton en réalisant "La Patrie distribue aux grands hommes, civils et militaires, des couronnes que lui tend la Liberté tandis que l'Histoire inscrit leur nom".

1851

Le physicien Léon Foucault installe son pendule pour montrer la rotation de la Terre. Il est démonté après des protestations de l'église.

6 décembre 1851

Après le coup d'État, Napoléon III rend au culte l'église Sainte-Geneviève.

1871

Pendant le siège de Paris des obus touchent le dôme et les voûtes de l'église.

1874

Décision de réaliser un cycle de fresques consacré à sainte Geneviève.

23 mai 1885

Le gouvernement décide par décret que l'église Sainte-Geneviève redevienne le Panthéon.

1985 — 1995

L'édifice est fermé à cause de chutes de pierres. Elles sont dues à la technique de la "pierre armée" utilisée par Soufflot pour reprendre les efforts de poussée dans la structure. Les armatures ont commencées à se corroder à cause de l'humidité entraînant des fissures dans les pierres et en faisant éclater certaines.

Remarques

Suivant Maximilien Brébion, principal collaborateur de l'architecte Jacques-Germain Soufflot (1713-1780): "Le principal objet de M. Soufflot, en bâtissant son église, a été de réunir sous une des plus belles formes la légèreté de la construction des édifices gothiques avec la pureté et la magnificence de l'architecture grecques".

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20004102
  • Publié(e) le:
    03.07.2002
  • Modifié(e) le:
    29.07.2014