0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Muséum d'histoire naturelle et Jardin de l'Etat

Informations générales

Achèvement: 1834
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Musée

Prix et distinctions

Situation de l'ouvrage

Lieu: ,
Adresse: 1 rue Poivre et place de Metz
Coordonnées: 20° 53' 12.12" S    55° 27' 4.32" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1767 — 1770

Création du Jardin du Roi. C'est un jardin d'acclimatation situé en limite sud de la ville.
Les nouvelles plantes introduites dans la colonie sont mises en culture et multipliées dans le jardin du Roi avant d'être distribuées aux colons.
Il adopte le plan d'un jardin à la française.
L'allée centrale poursuivant la rue Royale (actuelle rue de Paris) est bordée d'arbres de haute futaie.

fin du 18ème siècle

Agrandissement du jardin vers la rue Malartic.

1ère moitié du 19ème siècle

C'est l'apogée du jardin. Des collectes et des échanges avec d'autres colonies ou des jardins botaniques permettent d'enrichir les parterres.

1830

A l'avènement du roi Louis-Philippe, l'organisation administrative de la colonie est modifiée. Le roi accorde aux notables le droit à une représentation locale au sein d'un Conseil colonial élu au suffrage censitaire.

1834

La première séance se tient à l'hôtel du gouvernement (actuelle Préfecture).
Les conseillers coloniaux vont rapidement demander un autre lieu de réunion prétextant qu'ils ne trouvent «ici ni les aménagements convenables pour la représentation coloniale, ni l'indépendance qui convient à une assemblée législative».
Après discussions ils choisissent de faire construire un bâtiment au Jardin du roi.
Duval-Pirou, chef du Génie militaire, est chargé de faire les plans du nouvel édifice.

1835 — 1837

Construction du bâtiment.
Le Conseil colonial s'y installe.

1848

Suppression du Conseil colonial.
Le bâtiment est désaffecté.

après 1852

Sous le Second Empire, il devient le lieu de grandes fêtes et une promenade mondaine et un espace de représentation reléguant au second plan son rôle scientifique.

1855

Le gouverneur Henri Hubert-Delisle, à la demande de notables et d'érudits locaux férus de sciences naturelles, décide la création d'un muséum d'histoire naturelle. Il l'installe dans l'ancien palais législatif.
C'est le premier musée ouvert à la Réunion.
Les aménagements intérieurs sont réalisés par Pierre Emile Grenard.
L'institution s'enrichit au cours des années grâce à des dons.

1ère moitié du 20ème siècle

Le jardin se dégrade.

1925

A l'occasion de l'Exposition coloniale des travaux de rénovation sont réalisés. Le muséum est agrandi par deux corps de bâtiments situés de part et d'autre de la partie centrale.

après 1946

Après la départementalisation, le jardin est attribué au ministère de l'Education nationale.

1971

Le département de la Réunion en devient propriétaire.

1973

Le parc est remanié et modernisé à l'occasion des premières Floralies de l'Océan Indien.
Au tracé rectiligne des allées crées au 18ème siècle succèdent des parcours privilégiant les courbes et des buttes de terre pour rompre la monotonie des anciennes plates-bandes.

29 décembre 1978

Le jardin de l'Etat a été classé Monument historique.

29 décembre 1978

Le Muséum d'histoire natuelle est classé Monument historique.
Des campagnes de restauration ont permis depuis lors de sauvegarder l'édifice.

Remarques

Ancien bâtiment du Conseil colonial.

Intervenants

Construction originale
Ingénierie
Reconfiguration
Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20024792
  • Publié(e) le:
    06.11.2006
  • Modifié(e) le:
    30.07.2014