0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1089
Achèvement: 1125
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église

Prix et distinctions

1886 classement  

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 48° 22' 41" N    0° 3' 7" W
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

ca. 670

Mort de l'ermite du nom de Serenicus. Il serait venu d'Italie et serait venu s'établir dans ce méandre sauvage de la Sarthe, au milieu de rochers granitiques.
Peu après, un monastère aurait été fondé sur le tombeau du saint.

898

Légende des abeilles.
Le roi Charles III le Simple ayant envoyé son armée contre les Normands, ses soldats se conduisent mal à proximité de l'église abritant le tombeau du saint.
Les abeilles attaquent alors les soldats qui ont commis ce sacrilège. Alors, pris de panique, ils se jettent du haut des falaises et se tuent en s'écrasant en bas.
Depuis cette époque les abeilles protègent l'église.

903

Le monastère est détruit au cours des invasions normandes.

1044

Un château-fort est construit au-dessus du village par Guillaume 1er Giroie. Il passe ensuite à ses descendants.
Le nom du village garde le souvenir de ses seigneurs.

1060

Le château est assiégé par le duc de Normandie, Guillaume 1er, le Conquérant.

1088

Le château est assiégé par le duc de Normandie Robert III Courte-Heuse, fils aîné de Guillaume le Conquérant [1051 - duc en 1087 - mort en 1134].

1094

Siège du château par Robert de Bellême.

1118

Le château est assiégé par le roi d'Angleterre Henri 1er Beauclerc.
Henri Ier Beauclerc (vers 1068, Selby, Yorkshire – 1er décembre 1135, Lyons-la-Forêt), fils cadet de Guillaume le Conquérant. Il succéde à son frère Guillaume II le Roux sur le trône d'Angleterre en 1100, et s'empare du duché de Normandie de son frère Robert Courte-Heuse en 1106.

fin du 11ème siècle

Les Giroie, seigneurs du lieu, donnent l'église à l'abbaye de Saint-Evroult-en-Ouche.
Début de la construction de l'église actuelle par le choeur et le transept.

1428 — 1434

Pendant le guerre de Cent Ans le château subit plusieurs sièges.
Il est finalement détruit en 1434.

1840

Découverte des peintures murales.

1857

Les peintures murales sont restaurées et complétées par Chadeigne, peintre d'Alençon. Certaines scènes ont été repeintes ou refaites comme la Vierge au manteau. L'ensemble le plus intéressant se trouve sur le cul-de-four de l'abside.

1952

Des sondages des Monuments historiques ont montré que ces peintures en recouvraient d'autres mais trop endommagées pour être dégagées.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20030180
  • Publié(e) le:
    15.08.2007
  • Modifié(e) le:
    28.05.2021