0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1140
Achèvement: 1250
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte d'ogives quadripartite
Fonction / utilisation: Collégiale
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Roman
Gothique

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 45° 2' 33.05" N    5° 2' 57.67" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

838

Fondation du monastère dédié aux apôtres Pierre et Paul et en mémoire des martyrs viennois Exupère, Félicien et Séverin sur la rive droite de l'Isère par l'archevêque de Vienne saint Barnard [810-842].

840

Les corps des martyrs y sont transférés.

842

Barnard meurt dans le monastère qu'il avait fondé. Il est enterré en dehors de l'église.

860

L'église est ravagée au cours d'un raid des Normands.

ca. 908

L'église est relevée par l'abbé David qui avait été installé à la tête du monastère par l'archevêque de Vienne Alexandre.

917

Les travaux de reconstruction sont poursuivis par l'abbé Fortinius.
La charte de donation de l'église Saint-Maurice de Cassedon semble montrer que l'église n'est pas encore achevée à cette date.

ca. 932

L'hostilité entre l'archevêque de Vienne Sobon et l'abbaye va conduire un allié de l'archevêque, le seigneur Silvion de Clérieu, à incendier l'église et les bâtiments monastiques.
Dans un bref du pape Jean XI [906-pape en 931-935], le pape le comdamne les reconstruire. Mais il est probable que cette injonction resta sans effet.

entre 932 — et 939

L'archevêque transforme le monastère en chapitre de chanoines réguliers ayant à leur tête l'abbé Rainulphe.

ca. 944

Les reliques de saint Barnard sont extraites de son tombeau situé, selon la légende, «au bas de l'église et sous l'égoût où se rendoient toutes les eaux». Elles sont placées dans une châsse d'argent au côté gauche de l'autel majeur dédié aux saints apôtres.
De nombreux miracles se seraient produits devant le tombeau et la châsse du fondateur.

1025

Léger, arrière-petit-fils de Silvion de Clérieu, devient abbé de Romans. Son père, Guillaume, renonce en sa faveur à tous ses droits sur Romans.

1031

L'abbé Léger [1025-1070] devient archevêque de Vienne. Il devient le premier archevêque de Vienne abbé de Romans.
A sa suite, tous les archevêques de Vienne seront de droit abbé de Romans.
Léger est le véritable créateur de la ville de Romans en faisant construire un pont sur l'Isère, à l'ouest de la collégiale, à une vingtaine de mètres du confluent avec la Savasse.
Il semble que l'archevêque Léger est entrepris la reconstruction de l'église qui avait été endommagée par deux incendies qui avaient eu lieu dans la ville au cours de son abbatiat.

1049

Il autorise les chanoines à construire un cloître contre le flanc sud de la collégiale. Il est donc probable que la reconstruction de l'église soit achevée à cette date.

1052

Les reliques de saint Barnard sont amenées à Saint-Félicien, près de Tournon, à l'occasion de la restitution de l'église au chapitre de Romans.

1134

La ville de Romans est incendiée par Guigues Dauphin, comte d'Albon, en guerre contre l'archevêque de Vienne Etienne.
L'église est en partie détruite par cet incendie, mais une partie des murs de cette église seront réutilisés dans la reconstruction de la collégiale.
Hugues d'Amiens, archevêque de Rouen, légat du pape Innocent II, est envoyé à Romans pour obtenir la soumission de Guigues Dauphin.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20032124
  • Publié(e) le:
    07.10.2007
  • Modifié(e) le:
    28.05.2021