• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Collégiale Notre-Dame de Vitry-le-François

Informations générales

Achèvement: 17ème siècle
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Église
Matériau: Structure en maçonnerie

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 48° 43' 31.36" N    4° 35' 11.24" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

voûte hauteur 24.80 m

Chronologie

1545

Incendie de la ville de Vitry par les troupes de Charles-Quint.
Le roi François Ier, qui donne son nom à la ville nouvelle, ordonne de reconstruire la ville. Elle est conçue comme une place forte par lingénieur militaire Bolonais Girolamo (Jérôme) Marini. Cest lune des premières villes régulières françaises des Temps modernes.

1547

Une église provisoire est construite en bois et torchis.

1629

On décide de reconstruire l église. La nouvelle église est construite autour de léglise provisoire.

à partir de 1629

Tour nord et chapelles latérales nord.

29 juin 1629

Pose de la première pierre. Le projet de la façade a été fait par un certain Faudel.

1668 — 1683

Construction de la tour Sud

1685 — 1703

Réalisation des piliers de la nef et des arceaux.

à partir de 1685

Façade occidentale et chapelles latérales sud.

1695

Thomas Gobert, architecte parisien, appelé pour moderniser lélévation intérieure, il réalise la nef en modifiant le dessin initial de Faudel qui avait prévu une église-halle (trois vaisseaux de même hauteur sur colonnes).
Il donne un élancement exceptionnel aux grandes arcades. Il réduit le nombre des travées à trois et créer une travée centrale double qui avait été déjà réalisée à léglise Saint-Jacques-du-Haut-Pas à Paris.

à partir de 1704

Construction du transept par Thomas Gobert. À sa mort en 1708, la construction est continuée par Gabriel Legendre, ingénieur du roi en Champagne.

1730

Gabriel Legendre donne le dessin du portail gauche.

1741

Gabriel Legendre donne le dessin du portail droit et des chapelles de chaque côté du sanctuaire

1754

Edification des tribunes nord et sud (elles ont été démolies à une date inconnue).

1755

Ouverture au culte de la nouvelle église. Le chœur n'est pas terminé mais fermé par un mur provisoire. L'église provisoire est détruite.

1793

Quelques destructions au cours de la Révolution

1895 — 1898

Réalisation du déambulatoire, de la chapelle absidale et des sacristies par Charles Louis Genuys, architecte en chef des Monuments historiques.

1940

Après un bombardement, incendie de la toiture et de la tour sud qui servait de beffroi.

1960

Réparation de l'église sous le contrôle du service des Beaux-Arts.

Remarques

Architectes:

  • plan général de la ville: Girolamo Marini
  • dessin de la façade et de l'église: Faudel
  • dessin de la nef et du transept: Thomas Gobert
  • dessins des portails du transept: Gabriel Legendre
  • dessin de la chapelle absidale, du déambulatoire et des sacristies: Charles Louis Genuys

Extrait de la Wikipédia

La collégiale Notre-Dame, située sur la Place d'Armes, à Vitry-le-François, dans le département de la Marne fut construite au XVIIe siècle, dans la ville fondée en 1545 par François Ier, qui lui donna son nom et ses armes, après la destruction totale par Charles Quint de l'ancienne place forte médiévale de Vitry-en-Perthois, déjà partiellement démantelée au XIIIe siècle.

La collégiale fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 septembre 1920.

Historique

La première pierre de la collégiale Notre-Dame, à structure identique à celle des grandes cathédrales, fut posée en 1629. Sa façade à deux tours et l'intérieur sont de style classique. La collégiale possède un riche mobilier dont une grande partie est classée. Pendant la Première Guerre mondiale, le bâtiment est réquisitionné pour servir d'hôpital ; les salles d'opération dans des chapelles et les malades sur des lits de paille dans les allées.

Mobilier

Grandes orgues classées provenant de l'abbaye de Trois-Fontaines, maître autel de 1716 provenant de l'abbaye Saint-Denis de Reims, chaire par Remy Drappier de 1712.

Les cloches de l'horloge, du XVIIe et XVIe siècle, elles sont de P. Aubry, Evraro et de Le Roy Jérémy. Ces cloches sont présentes dans une chapelle latérale contenant les fonts baptismaux et qui est fermée par une grille du XVIIIe siècle qui est classée.

La chaire à prêcher du XVIIIe siècle qui est l'œuvre de Remy Drapier ébeniste à Wassy. Les bancs d'œuvre du XVIIIe siècle qui forment un groupe avec la Croix et le tableau du Sermont sur la Montagne de Boizot.

Peintures

Beau tableau de Frère Luc : Saint François intégré dans un retable du XVIIe siècle, dans une chapelle dédiée à Sainte Geneviève, plusieurs représentations dont une est incluse dans le retable du XVIIIe siècle. Une crucifixion par Restout de 1737.

Chœur

Le chœur est entouré de grilles et de deux orgues, au centre le maître-autel est surmoté d'un ciel doré, entouré d'anges en bois doré du XVIIIe siècle, desservi par six chandeliers et une croix d'époque Restauration en cuivre doré. Autour sont posées des banquettes de l'époque Louis XVI

Commémoratif

La dalle de Jean de Mutigny du XVIe siècle, le monument à David Beschefer du XVIIIe siècle, le monument à Jacques Debranges du XVIIIe siècle, le monument à Louis Bugnot du XVIIIe siècle, l'orant de Léopold Notin.

Texte tiré de l'article Wikipédia "Collégiale Notre-Dame de Vitry-le-François" et modifié le 26 mai 2020 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Publicité

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20009198
  • Publié(e) le:
    28.04.2003
  • Modifié(e) le:
    22.05.2020