• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 13ème siècle
Achèvement: 16ème siècle
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Château fort
Matériau: Structure en maçonnerie

Prix et distinctions

1862 classement  

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 27 Rue du Château
Coordonnées: 45° 27' 13.98" N    0° 27' 4.30" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Extrait de la Wikipédia

Le château de Mareuil est un château français implanté sur la commune de Mareuil-sur-Belle dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

C'est un château fort de plaine.

Présentation

Le château de Mareuil se situe au nord-ouest du département de la Dordogne, à l’entrée nord du bourg de Mareuil, en bordure de la route départementale 939 (l’ancienne route nationale 139) et de la Belle qui, autrefois, alimentait ses douves.

Histoire

Siège de l'une des quatre baronnies du Périgord (avec Beynac, Biron et Bourdeilles), le château actuel fait suite à un autre plus ancien victime des combats de la guerre de Cent Ans. Mareuil a été reconstruit au début du XVe siècle par Geoffroy de Mareuil qui en fait une résidence de plaisance de style gothique flamboyant.

Incendié durant les guerres de religion, il est abandonné un siècle et demi plus tard. Après plusieurs ventes, il est acquis au XVIIe siècle par Isabelle de Beauville qui le lègue à sa fille Jeanne-Françoise, épouse de Daniel de Talleyrand-Périgord. Ceux-ci et leur descendance entreprirent la restauration du château, mais n'y habitèrent que rarement, et le délaissèrent à la Révolution.

En 1883, Mareuil est compris dans le legs que fait Élie-Roger-Louis de Talleyrand-Périgord, prince de Chalais, à l’Hôpital de Chalais qui le convertit en exploitation agricole. En 1963, le château est racheté, restauré, remeublé et habité à nouveau par les ducs de Montebello, « princes de Sievers ».

Il abrite un musée consacré au maréchal Lannes et se visite sur rendez-vous.

Le château de Mareuil a été classé monument historique par liste en 1862.

Architecture

C'est un château fort de plaine constitué d'un ensemble de bâtiments du XVe au XVIIIe siècle disposés sur une motte.

On accède au château à partir d'une première tour-porte située sur la contrescarpe du fossé. Un petit bâtiment accolé au revers de cette tour servait de corps de garde. Le passage franchi, sur la droite une longue rampe montante, bordée tout au long de son côté extérieur par un parapet percé d'embrasures pour armes à feu, s'élève jusqu'à un pont dormant franchissant le fossé. Cette rampe montante, qui longe sur une trentaine de mètres la courtine du château, formait une sorte de barbacane dont le rôle était de contrôler et de défendre l'accès au château tout en protégeant de sa masse la courtine devant laquelle elle se situe. Le pont de pierre franchissant le fossé était autrefois interrompu par un pont-levis. Le passage voûté de l'entrée est encadré de deux tours munies d'embrasures à canons. En plus du pont-levis, un double vantail ainsi qu'une herse défendaient cette porte. À l'intérieur du château, les bâtiments subsistant à l'heure actuelle sont disposés en L. À la jonction des deux corps de bâtiments se situe une tour de plan rectangulaire qui dépasse en hauteur le reste de l'édifice. Il s'agit de l'ancien donjon.

La chapelle est de style gothique flamboyant.

Texte tiré de l'article Wikipédia "Château de Mareuil (Dordogne)" et modifié le 04 novembre 2020 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Dangles, Philippe (1999): Château de Mareuil. Présenté pendant: Congrès archéologique de France - Monuments en Périgord, 156éme session, pp. 251-266.
  • Lagrange, Jacques / Audrerie, Dominique / Pommarède, Pierre (2005): Le Périgord des Mille et Un Châteaux. Pilote 24 édition, Périgueux (France), pp. 352.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20038145
  • Publié(e) le:
    21.07.2008
  • Modifié(e) le:
    04.11.2020