0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1273
Achèvement: 1327
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Cathédrale
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Gothique rayonnant
Gothique flamboyant

Prix et distinctions

1862 classement  

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 45° 49' 44.04" N    1° 16' 0.01" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1096

La cathédrale romane dont il reste la crypte et les étages inférieurs du clocher est consacrée par le pape Urbain II.

11ème siècle

Construction de la crypte et des trois premiers étages du clocher-porche.

1273 — 1327

Reconstruction de la cathédrale à l'initiative d'Aymeric de la Serre peut-être par l'architecte Jean Deschamps. Les travaux commencent par l'abside et le chœur à l'est de la cathédrale romane. Le chœur est raccordé à l'ancienne nef romane.

Milieu du 14ème siècle — 1347

L'évêque Gui de Comborn fait entreprendre les travaux de construction du bras Sud du transept.

1378

Début de la construction du bras Nord du transept et de la chapelle Saint-Martial. Le clocher est renforcé.

1458 — 1499

Après la guerre de Cent ans, construction des deux premières travées de la nef.

1516 — 1530

L'évêque Jean de Langeac fait entreprendre le portail Saint-Jean du bras Nord du transept dans le style gothique flamboyant.

1533

Construction du jubé.

1541

Mort de l'évêque Jean de Langeac. Les travaux s'arrêtent.

1876 — 1888

Réalisation des deux premières travées de la nef qui est reliée au clocher-porche et du narthex. Le jubé démonté est remonté comme tribune d'orgue à l'ouest de la cathédrale.
Réalisation des trois derniers étages du clocher.

Extrait de la Wikipédia

La cathédrale Saint-Étienne de Limoges est la principale église de Limoges et le siège de l'évêché de Limoges, dans le département français de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est située au cœur du vieux quartier de la Cité, contiguë aux jardins de l'Évêché et au musée des Beaux-Arts. C'est l'un des édifices les plus remarquables de Limoges, avec la gare des Bénédictins, et le seul monument religieux du Limousin qui soit construit en style gothique homogène.

Histoire

Sa construction commença en 1273 et ne fut terminée qu'en 1888 par le rattachement du clocher d'origine romane à la nef.

La construction commença par le chœur caractéristique du gothique rayonnant du XIIIe siècle qui fut rattaché à la nef romane. Les travaux s'interrompirent une première fois en 1327 faute d'argent. En 1378, la chapelle Saint-Martial et une partie du transept nord furent élevés, le clocher roman fut renforcé par une imposante maçonnerie ; quelques années plus tard, c'est au tour du transept sud. Après la guerre de Cent Ans, les deux premières travées de la nef sont édifiées entre 1458 et 1499. Entre 1516 et 1541, Philippe de Montmorency et Charles Villiers de L'Isle-Adam firent construire le portail Saint-Jean, chef-d'œuvre limousin du gothique flamboyant, afin d'inclure la chapelle Saint Martial dans l'enceinte de la cathédrale. Jean de Langeac, en 1533, commanda un jubé pour fermer le chœur, et entreprit la construction des quatre dernières travées de la nef. Mais de nouveau, la construction s'arrêta avec la mort de l'évêque en 1541.

Le 30 juin 1571, la foudre frappe la flèche en bois et l'incendie se propage au beffroi ; les onze cloches fondent sous l'effet de la chaleur. Les cloches sont refondues et réinstallées en 1575.

Le jubé sculpté de la Renaissance est déposé pendant la Révolution.

Les travaux d'achèvement de l'édifice ne reprennent véritablement qu'à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, avec notamment l'élévation des trois travées de la nef et du narthex reliant l'église au clocher de la cathédrale romane. La charpente et la couverture en ardoise sont refaites à neuf sous la direction de l'architecte Pierre Prosper Chabrol.

La cathédrale est classée au titre des monuments historiques par la liste des monuments historiques de 1862.

En 2005, l'explosion d'une bonbonne de gaz provoquée par un acte de vandalisme, sur un chantier du chœur, a pulvérisé des vitraux du XIXe siècle, remployant des éléments du XIVe, et ébranlé l'édifice.

Architecture

La cathédrale renferme deux œuvres Renaissance d'une grande qualité : un jubé réalisé sur commande de l'évêque Jean de Langeac, et le tombeau de cet évêque sur lequel sont sculptés des scènes de l'Apocalypse inspirées de Dürer. L'ancien Musée des monuments français, aujourd'hui intégré à la Cité de l'architecture et du patrimoine, abrite une copie de ce jubé.

Les murs de la crypte romane, fermée au public, possèdent de belles fresques représentant le Christ en gloire. Elles sont peut-être de la même main que les miniatures d'un manuscrit du XIIe siècle autrefois conservé par la cathédrale.

Quelques peintures médiévales sont encore visibles dans certaines chapelles rayonnantes ainsi que sur les voutes du chœur (représentant notamment des anges musiciens) mais la quasi-totalité présente des fresques du XIXe siècle.

Les vitraux

Les fenêtres du chœur devaient être munies de vitraux avant 1330.Ce vitrage a subi de grands bouleversements au cours des restaurations du XIXe siècle.

Les orgues

La cathédrale de Limoges possède deux orgues.

Grand orgue

Le grand orgue néoclassique Danion-Gonzalez a été inauguré le 13 décembre 1963 par Noëlie Pierront. En 1986, un relevage est effectué sur cet instrument devenu pratiquement injouable. Il est alors doté d'un véritable clavier de Récit expressif.

Orgue de chœur

L'orgue de chœur Ducroquet date de 1851. En 1891, la maison Merklin effectue un relevage et installe le buffet actuel.

Texte tiré de l'article Wikipédia "Cathédrale Saint-Étienne de Limoges" et modifié le 23 juillet 2019 sous la license CC-BY-SA 3.0.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20004733
  • Publié(e) le:
    30.08.2002
  • Modifié(e) le:
    03.04.2022