• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 1719
Achèvement: 1723
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Canal

Situation de l'ouvrage

km Nom

Informations techniques

Dimensions

longueur 49 km
nombre d'écluses 19

Chronologie

septembre 1642

Mise en service du canal de Briare faisant communiquer la Loire à la Seine par son affluent, le Loing, entre Montargis et Moret-sur-Loing. La circulation est faite avec des bateaux de 15 à 20 m de long et 0,75 m de tirant d'eau maximum pouvant transporter au maximum 50 t.
Ces bateaux sont construits à Briare et démontés à Paris pour servir de bois de chauffe. Le coche d'eau met alors 4 à 5 jours pour relier Briare à Paris.
Des moulins barrent le Loing et forment des plans d'eau. 28 pertuis, chenaux de passage, permettent de franchir les barrages.

16 juillet 1666

A la suite de plaintes de mariniers faîtes au Prévôt des Marchands de l'Hôtel de ville de Paris, une enquête est faite par Thomas Guyon, Conseiller du Roi, pour examiner la situation de la rivière du Loing entre Montargis et Moret-sur-Loing.

1692

Mise en service du canal d'Orléans.

1696

J. M. Sollon, seigneur de Pressigny, s'offre de construire 25 écluses remplaçant les pertuis pour un péage de 20 sols pour chaque passage d'un bateau.

1698

Un Conseiller État du Roi demande à J. Phélypeaux, Intendant de la Généralité de Paris, de visiter la rivière et de juger l'offre de Sollon.

17 avril 1716

Adjudication des travaux d'endiguement de la rivière du Loing à Nicolas Abraham.

1718 — 1719

Le duc d'Orléans, Régent du royaume, charge Louis de Régemortes père d'étudier le canal du Loing en aval de Montargis.

1719

Des lettres patentes du roi Louis XV sont accordées au duc d'Orléans pour prolonger le canal de Briare jusqu'à la Seine.

6 juillet 1720
— 1 mars 1722

Des détachements du régiment de Champagne travaillent au terrassement du canal.

1721

Les travaux sont confiés à Jean-Baptiste de Régemortes. Les bateaux passent librement de Montargis jusqu'à Buges.

1722 — 1723

Des troupes suisses puis allemandes remplacent le régiment de Champagne.
Des difficultés de retenue des eaux sont rencontrées au droit des cours d'eau se jetant dans le Loing.
Une recrue d'un régiment allemand stationné à Nemours, Jean Georges Doderlin originaire de Nordlinguen, fait des suggestions sur ces problèmes. Il est alors nommé ingénieur et contrôleur du canal.

1723

Mise en service du canal. Sur ses 50 km de long, il comporte 20 écluses et a un dénivelé de 38 m. Le trafic passe alors à 200 000 tonnes transportées par an.

1759

Construction de l'embranchement du Puy-la-Laude pour exploiter les bois de la forêt de Montargis.

ca. 1760

Construction du bief de Lenglée près de Montargis pour assurer le transport des produits de la papeterie de Lenglée.

1793

Le canal est saisi par les créanciers du duc d'Orléans.

1809

Création de la Compagnie des canaux d'Orléans et du Loing.

1861

L'État prend possession du canal.

1863

Le canal d'Orléans est placé sous le contrôle de l'administration des Ponts et Chaussées.

1879

A la suite de la loi Freycinet, travaux d'amélioration du canal: les écluses sont élargies et allongées.

1910

La crue de la Seine détruit une digue. Elle est reconstruite pendant l'hiver 1911 - 1912.

1967

État projette de moderniser le canal en remplaçant 21 écluses situées entre Montargis et Saint-Mammès par 7 écluses de plus haute chute.

Intervenants

Ingénierie
(rôle inconnu)

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

Autres publications...
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    10000433
  • Publié(e) le:
    24.11.2003
  • Modifié(e) le:
    28.05.2021