• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Basilique Notre-Dame d'Alençon

Informations générales

Achèvement: 1510
Etat: en service

Type de construction

Structure: Voûte en croisée d'ogives
Fonction / utilisation: Basilique
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Gothique

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 48° 25' 47" N    0° 5' 21" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1444

Les habitants d'Alençon décident de construire une nouvelle église dans le style gothique flamboyant malgré l'occupation des Anglais.

1449

La ville est libérée de l'occupation anglaise. La travée touchant le transept porte les armes des quatre «sieurs» qui ont libéré la ville.

1488

Marguerite de Lorraine épouse le duc René d'Alençon. Le duc meurt quatre ans plus tard, laissant Marguerite de Lorraine avec trois enfants et un duché ruiné par la guerre de Cent Ans.
Elle va progressivement améliorer la gestion du duché et met en oeuvre une politique culturelle en développant l'économie.
A partir de 1498, elle fonde le couvent des Clarisses, achève la construction de l'église Saint-Léonard et fait entreprendre la construction du porche de l'église Notre-Dame.

1500 — 1517

Le maître maçon Jehan Le Moyne (ou Lemoyne) entreprend la construction du porche de l'église.
Ce porche reprend la forme de celui réalisé pour l'église Saint-Maclou de Rouen.
Le gâble central reprend le thème de la Transfiguation: Dieu le Père est placé au sommet du gâble, au-dessus du Christ (statue remplacée en 1966 au cours de la restauration), les prophètes Moïse et Elie sont placés de part et d'autre, au-dessous, les apôtres Pierre et Jacques entourant Jean qui tourne le dos à la rue et regarde le Christ.
Un diston local raconte:
»L'église est faite de telle sorte,
Que pour mettre le bon Dieu,
Au plus bel endroit du lieu,
Il faudrait le mettre à la porte».

1511

Début de la pose des vitraux en commençant par l'Arbre de Jessé.

1536

Réalisation du grand orgue avec son buffet.
Chaire avec cuve en pierre de style Renaissance.

après 1744

La reconstruction du choeur, du transept et de la tour-lanterne dans un style néo-classique est confiée à l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de la Généralité, Jean-Rodolphe Perronnet.

2 août 1744

La foudre frappe le clocher de la croisée du transept et y met le feu. En s'effondrant, il détruit le transept et le choeur.

1750

L'intendant de la Généralité d'Alençon, Lallemant de Levignen, offre le maître-autel à baldaquin en marbre.

Intervenants

Construction originale
Architecture
Reconstruction
Architecture

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Grodecki, Louis (1953): Notre-Dame d'Alençon. Présenté pendant: Congrès archéologique de France, 111ème session, Orne, pp. 21-38.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20030161
  • Publié(e) le:
    15.08.2007
  • Modifié(e) le:
    30.07.2018