0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Autre nom(s): Église Saint-Pierre-des-Cuisines
Début des travaux: 1067
Achèvement: 16ème siècle
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église
Salle de concert

Prix et distinctions

1977 classement  

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: rue de la Boule
Coordonnées: 43° 36' 15.12" N    1° 26' 7.98" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

2ème moitié du 4ème siècle

Une nécropole se développe sur le site.

fin du 4ème siècle — début du 5ème siècle

Construction d'une grande basilique funéraire.
Le rôle funéraire de l'église subsiste pendant tout le Haut Moyen Âge.
Ce rôle cesse au moment de la création du prieuré clunisien.

11ème siècle

Première mention su quartier des Cuisines dans un acte daté de Robert le Pieux [996-1031] : "via subtus Coquinas".

entre 1053 — et 1080

Un acte cite un domaine extra-muros au nord de la ville en forme de triangle, entre Garonne, remparts. Cet alleu Sancti Petri de Coquinas ou villa de Coquinis appartient au comte de Toulouse Pons [1031-1060] qui en fait dont à l'abbaye de Moissac qui vient de s'affilier à l'ordre de Cluny.
Ce don est confirmé par son fils Guillaume IV [1061-1093].

1067

Prieuré dépendant de l'abbaye de Moissac.

1789

L'église est saisies comme bien national.

1792

L'église est intégrée à l'"Arsenal central de l'armée des Pyrénées".
Le clocher est abattu, ainsi que la chapelle Notre-Dame-du-Pré. L'intérieur est dépouillé de ses ornements.
Il y est créé une fonderie de canons.
Après l'abandon de la fonderie, le sol est rehaussé d'un mètre, un plancher est créé et coupe le volume de l'église. Une rampe est construite côté nord donnant accès au premier étage avec une grande ouverture dans le mur.
Une cage d'escalier est bâtie dans l'ancienne chapelle du Purgatoire.

1886

Création d'un second niveau.

1965

Elle devient propriété de l'Université des sciences sociales.

1977

L'église est classée Monument historique.

1982

Elle est propriété de la ville de Toulouse.

1995

Début des fouilles mettant à jour l'ancienne nécropole gallo-romaine.

1998

L'église est transformée en auditorium, avec le sous-sol archéologique et le décor intérieur préservés. Ses 960 m2 et quelque 400 places accueillent des spectacles de musique classique et de danse.
L'auditorium est dédié au chef d'orchestre Louis Auriacombe.

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Aucun lien pertinent n'a été répertorié pour l'instant.

Publications pertinentes

  • Durliat, Marcel (1978): Haut-Languedoc roman. Editions Zodiaque, Saint-Léger-Vauban (France), pp. 223-227.
  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20048808
  • Publié(e) le:
    24.10.2009
  • Modifié(e) le:
    28.05.2021