0
  • DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Autre nom(s): Hôtel de Béhague
Début des travaux: 1866
Achèvement: 1902
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Ambassade

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Adresse: 123 rue Saint-Dominique
Coordonnées: 48° 51' 30.17" N    2° 18' 11.41" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

1863

La comtesse de Béhague achète un terrain.

1866 — 1867

La comtesse Amédée de Béhague, née Victoire-Félicie Baillot [1807-1885], et séparée du comte de Béhague depuis 1858, demande à l'architecte Gabriel-Hippolyte Destailleur [1822-1893] de lui construire un hôtel particulier au carrefour de la rue Saint-Dominique et de l'avenue Bosquet.
Le bâtiment appelé Grand Hôtel était construit parallèlement à l'avenue pour la comtesse Victoire-Félicie de Béhague et son fils Octave de Béhague [1827-1879].

1868

le comte Octave de Béhague [1827-1879] fait construire par l'architecte Gabriel-Hippolyte Destailleur le Petit Hôtel à côté de celui construit par sa mère.
Il est alors marié à Laure de Haber [décède en 1885], fille d'un banquier berlinois.
Deux filles vont naître de cette union, Berthe Marie [1868-1940] qui deviendra comtesse de Ganay et Martine-Marie-Pol [1869-1939], future comtesse de Béarn.

1890

Martine-Marie-Pol de Béhague épouse René-Marie-Hector de Galard de Brassac, comte de Béarn.
Le couple se sépare rapidement et finira par divorcer en 1920, sans postérité.
Elle est devenue seule propriétaire de l'hôtel de ses parents.

1893

Elle s'adresse à Walter-André Destailleur [1867-1940], fils de Gabriel-Hippolyte Destailleur, pour faire des aménagements importants dans l'hôtel.

1894 — 1895

Grand escalier orné de marbres polychromes et de miroirs en s'inspirant de Versailles.
La décoration est complétée par une rampe de fer forgé et une figure du Temps de quatre mètres de hauteur, exécutée en haut-relief par Jean Dampt [1854-1945] en 1898.

1895 — 1904

Travaux d'aménagement de l'hôtel.

1897

Construction de la salle de bal inspirée du salon ovale de la princesse de Soubise. Le décor est l'oeuvre de Florian Kulikowski.

1897 — 1898

Construction de la grande salle de concert et de théâtre, la plus grande salle privée de Paris, appelée Salle Byzantine, par l'architecte Gustave – Adolphe Gerhardt [1843-1921].
Martine de Béhague pouvait assister aux représentations depuis la salle du Chevalier. Le décor de cette salle se trouve au musée d'Orsay.

1902

Nouvelle façade sur le jardin ornée de colonnes ioniques jumelées.

ca. 1903

Petit salon octogonal.

1904

La démolition d'un immeuble rue Saint-Dominique permet à l'architecte de construire une façade d'entrée sur la rue.

1904

Construction de la salle à manger dans le style rocaille.
Elle est décorée de marbres polychromes. Un tableau de jeunesse de Boucher «La re-naissance de Vénus», acheté aux descendants de madame Tussaud pour 21 000 £ y est exposé.

27 mars 1939

L'hôtel est acheté par l'Etat roumain pour y transférer le siège de son ambassade à Paris.
Le premier ambassadeur qui y résida fut Georges Tataresco.

Intervenants

Architecture

Sites Internet pertinents

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20034660
  • Publié(e) le:
    23.02.2008
  • Modifié(e) le:
    16.05.2015