• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Partager

Suivre

Abbaye de Lavaudieu

Informations générales

Achèvement: 12ème siècle
Etat: en service

Type de construction

Fonction / utilisation: Église
Matériau: Structure en maçonnerie
Style architectural: Roman

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Coordonnées: 45° 15' 44.56" N    3° 27' 15.73" E
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Pour l'instant aucune donnée technique est disponible.

Chronologie

909

Première mention du site qui alors s'appelle Comps.

ca. 1050

Cette terre est donnée par le seigneur de Langeac à l'abbaye de La-Chaise-Dieu fondée par Robert de Turlande.
Ce dernier en effet doit répondre au nombre de vocations importantes féminines. Il cherchait à créer un prieuré conventuel de moniales dans un site moins froid que le plateau du Livradois.

1070

Judith, fille du comte d'Auvergne se retire dans ce prieuré. Cela entraîne des donations importantes.

1077

Les prieurés de Censac, de Chassignoles, de Paulhaguet et d'Entremont sont rattachés à l'abbaye. Plus tard viendront s'ajouter les prieurés de Bonneval, de Saint-Didier-sur-Doulon et de Touls. Ainsi que le prieuré de Sainte-Marie-de-la-Rocca en Lombardie.

12ème siècle

Réalisation de l'église prieurale, du cloître et des bâtiments du prieuré. La partie la plus ancienne du cloître est située sur le côté ouest.

1176

Une bulle de protection du pape Alexandre III [pape 1159-1181] fixe les privilèges du monastère et confirme les dons qui lui ont été faits.

13ème siècle

Construction des chapelles latérales sur le côté nord de la nef de l'église.

14ème siècle

Réalisation du cycle de peintures de la nef de l'église prieurale représentant la Crucifixion sur le mur triomphal, cinq scènes de la Passion du Christ côté nord et côté sud quatre scènes n'ayant apparemment pas de lien entre elles dont la célèbre Mort Noire personnifiant la peste.
La position haute de ce cycle de peintures vient de la présence de tribunes en bois qui ont aujourd'hui disparues.

16ème siècle

L'abbaye passe en commende pendant le règne de François 1er [1515-1547].
Remarque: le pape Clément VI [1342-1352] institue la commende – du latin « commendare », confier – lui permettant de se réserver le droit de nommer les abbés. Cette pratique est due aux besoins d'argent de la papauté. À partir du condordat de Bologne [1516], le roi de France se réserve le droit de nommer les abbés commendataires, qui peuvent être des laïcs. Ces abbés perçoivent les revenus de leurs abbayes et délèguent le pouvoir spirituel aux prieurs.
Le monastère abandonne alors la règle bénédictine pour adopter celle des chanoinesses.
Le recrutement s'effectue alors parmi la noblesse auvergnate. Les chanoinesses abandonnent le dortoir situé au-dessus du cloître et décident de vivre dans des maisons individuelles construites à l'arrière du monastère. Elles continuent à prononcer les trois voeux monastiques et pratiquent les exercices religieux en commun mais leur application s'assouplit.

16ème siècle

Fresque du martyre de sainte Ursule dans l'église.

1718

A partir de cette date, les trois dernières prieures portent le titre d'abbesse.

18ème siècle

Réalisation des appartements de la prieure au-dessus de la galerie ouest du cloître.

1791

Les chanoinesses doivent quitter le monastère.

1792

L'abbaye est vendue comme bien national. Elle est alors décomposée en plusieurs lots vendus à des agriculteurs qui transforment le cloître en bâtiment de ferme.
Le côté ouest du cloître est modifié par permettre la stabulation des vaches et le passage des charrettes.

1793

Le clocher est tronqué à la demande des Révolutionnaires pour supprimer tout ce qui n'est pas égalitaire.

1896

Découverte de fragments d'une peinture datant du 12ème siècle sur le mur est de la salle située côté sud du cloître représentant le Christ en majesté au-dessus de la Vierge entourée des apôtres.
Cette salle a servi de réfectoire à un moment de l'histoire du prieuré (passe-plats avec la cuisine située à l'ouest de la salle, aujourd'hui démolie) mais la qualité de cette peinture pourrait faire penser qu'elle a été faite pour une chapelle.

Publicité

Intervenants

Pour l'instant aucune information est disponible à propos des participants (personnes ou entreprises) dans ce projet.

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20013247
  • Création
    08.09.2004
  • Modification
    09.02.2019