• DE
  • EN
  • FR
  • Base de données et galerie internationale d'ouvrages d'art et du génie civil

Publicité

Informations générales

Début des travaux: 5 septembre 1835
Achèvement: 17 août 1836
Etat: écroulé (2 mars 1869)

Type de construction

Structure: pont principal:
Pont suspendu à travées multiples
viaducs d'accès:
Pont en arc en plein cintre
Éléments de la construction: Structurae Plus
Fonction / utilisation: Pont routier (pont-route)
Matériau: pont principal:
Pont en fer
viaducs d'accès:
Pont en maçonnerie
Structurae Plus
Structurae Plus

Situation de l'ouvrage

Lieu: , , ,
Franchit le/la:
  • Dordogne
Remplacé par: Pont de Cubzac (1883)
Coordonnées: 44° 57' 43.27" N    0° 27' 41.04" W
Montrer les coordonnées sur une carte

Informations techniques

Dimensions

longueurs des travées 5 × 109 m
longueur suspendue 545 m
pylône hauteur du pylône 25.80 m

Matériaux

piles maçonnerie
viaducs d'accès maçonnerie
pylônes fonte

Chronologie

5 septembre 1835

Début de la construction

2 mars 1869

Une violente tempête endommage une colonne. Le tablier s'incline fortement et pour éviter une effondrement complet le tablier est démolie. Les colonnes renforcé sont réutilisé pour un nouveau pont.

Remarques

Les câbles de suspension passent sur des fléaux oscillants ayant 2,50 m de hauteur, portés par des colonnes en fonte de 25,80 m de hauteur. Ces colonnes reposent sur des socles en maçonnerie de 13 m de hauteur au-dessus de l'étiage.

Chaque colonne est formée de 20 assises en fonte à jour, réunies entre elles au moyen de 40 boulons de 0,035 m de diamètre. Des arcs en fonte, également évidés, entretoisent les deux colonnes d'une même pile, un peu au-dessous du tablier. Le tablier est placé à 22,50 m au-dessus des plus hautes eaux.

Des haubans en diagonale, allant du sommet d'une pile à la base de l'autre, à hauteur du tablier, relient les sommets des fléaux à des points fixes.

De longs viaducs d'accès permettent d'accéder au tablier du pont. Des tassements de ces viaducs ont entraîné des interruptions de circulation à plusieurs reprises.

Les fléaux oscillants ont progressivement pris des inclinaisons importantes.
Ces défauts ont conduit l'administration à ne jamais recevoir définitivement le pont. La circulation n'a été autorisée que sous certaines réserves et en diminuant les charges admissibles.

Intervenants

Conception
Construction
(rôle inconnu)

Sites Internet pertinents

Publications pertinentes

  • Informations
    sur cette fiche
  • Structure-ID
    20000898
  • Publié(e) le:
    06.09.2000
  • Modifié(e) le:
    04.11.2020